Auteur Message
VVyatt Scurlock
MessagePosté le: 26 Juin 2004 10:47    Sujet du message: Re: Youpi

Pyromago a écrit:
Ca me rappelle sur le principe un jeu vidéo dont j'ai oublié le nom et qui se passait durant une 1°GM qui aurait duré très longtemps.

Bref, j'ai entr'aperçu dans un des posts une mention sur des exo-armures à vapeur... J'adore les exo-armures à vapeur ! Où en est cette idée ?

Le jeu est peut-être World War Zero. Sorti récemment sur PS2. Mon jeu perso en est très proche à pas mal de points de vue.

Sinon, j'ai pas encore bossé trop ce concept, cette idée, mais rassure toi, je ne vais pas la zapper, il y en aura.

J'en profite : merci Justin Très content
justin Justis
MessagePosté le: 17 Juin 2004 13:26    Sujet du message: Re: Youpi

Pyromago a écrit:


Bon, ça m'a l'air d'air de la bombe ce jeu.
Bref, j'ai entr'aperçu dans un des posts une mention sur des exo-armures à vapeur... J'adore les exo-armures à vapeur ! Où en est cette idée ?


Cher Pyromago, t'en a pas marre des exos armures? Qnd est-ce qu'on construit le tien?

Sinon, Wyatt, sache que oui, ton jeu est bon, sa description m'a remis en mémoire ces images du film Terminator où l'on voit les résistants du futur ou encore l'univers de Twilight 2000, jeu militariste certes, mais qui pouvait se traiter sur le ton de la "guerre absurde"...
Grand fan de post-apo devant l'éternel, je ne peux que t'encourager à développer ds la voie du survivant hébété qui se demande ce qu'il fout là et comment il va échapper aux 2 blocs immondes qui sillonnent la ville (revois terminator 1 pour me comprendre...)

Justin Justis
Le justicier solitaire qui vit en famille
Membre de la Peejees Dream Team
Pyromago
MessagePosté le: 16 Juin 2004 22:55    Sujet du message: Youpi

Wouahow, je décerne le prix de l'e-tchatche au post "Sujet délicat à traiter" de Wyatt Scurlock...

Bon, ça m'a l'air d'air de la bombe ce jeu. Ca me rappelle sur le principe un jeu vidéo dont j'ai oublié le nom et qui se passait durant une 1°GM qui aurait duré très longtemps.

Bref, j'ai entr'aperçu dans un des posts une mention sur des exo-armures à vapeur... J'adore les exo-armures à vapeur ! Où en est cette idée ?
Wyatt Scurlock
MessagePosté le: 12 Juin 2004 12:53    Sujet du message:

Désolé, c'était un secret-défense, je vais maintenant devoir t'éliminer.


Pfiuu Pfiuu (bruit de silencieux !) M. Green

VVyatt Scurlock
Invité
MessagePosté le: 09 Juin 2004 9:20    Sujet du message:

Qu'il est timide... Si vous voulez causer de WarsaW, n'hésitez pas à faire un saut ici :

http://www.tartofrez.com/phpBB2/viewforum.php?f=5


Brainny, agent
Wyatt Scurlock
MessagePosté le: 08 Juin 2004 9:14    Sujet du message:

Heureusement que je passais par là !!!

Saka Gerden a écrit:

Sinon le maitre du haut chateau de K Dick et le fatherland de Harris.
Au niveau de l'esthétique du jeu et des machines de guerre, Avalon de Mamoru Oshi.
bonne chance pour la crèation de warsaw

Salut,
c'est assez marrant mais ces références font partie intégrante de ce dont je me suis inspiré. Aussi bien les romans que le film. Sourire
Merci pour tes encouragements !

Arc-en-Gel a écrit:
personnellement, je suis pour de chez pour ce jeu.
et si tu veux pas le mettre en ligne par peur de choquer, ce serait genial que tu me l'envoie

Pour ce que j'en sais actuellement, je vais essayer de sortir par un éditeur associatif ou à mes frais une version papier et après éventuellement une version téléchargeable également.
Citation:
une petite question cependant: quel serait le genre de mission/quete/objectif/... que les personnages auraient a poursuivre?

Et bien, disons que les joueurs vont devoir, en même temps que la création de leur personnage, créer une faction. Cette dernière sera construite par l'ensemble des Pjs qui y apporteront chacun des avantages spécifiques etc... Le but de cette faction devra également être décidée. Une faction pourra faire du marché noir, de la contrebande, distribuer des tracts et prôner l'insurrection, être une faction mercenaire, collaborer avec l'un des deux blocs, lutter contre une autre faction mineure ennemie, faire des opérations coup-de-poing, agir de nature humanitaire, prendre contact avec les réseaux espions étrangers, recueillir des richesses du passé ou encore mettre en place des réseaux pour délivrer les Uberm (ou au contraire, rechercher les fugitifs pour les livrer au NeuReich).
Bref, la mission sera en partie influencée par la nature qui a été donnée à la faction.
Pour ce qui est de la trame globale, j'envisage une petite storyline évoquant le triomphe ou la chute d'un Pnj capital au monde de WarsaW.

Pour l'instant, j'en suis à essayer d'aborder les règles.
Les Uberms sont tous (presque) décrits
Les Stakhanov aussi
J'ai quelques factions, une chronologie extrêmement détaillée.
Bref, reste les règles et une présentation de la ville avec quelques quartiers en exemple.
Arc-en-Gel
MessagePosté le: 07 Juin 2004 18:47    Sujet du message:

J'avais pas vu ce thread Choqué
et pourtant, hyper interessant.

personnellement, je suis pour de chez pour ce jeu.
et si tu veux pas le mettre en ligne par peur de choquer, ce serait genial que tu me l'envoie Très content Clin d'oeil (bon, j'abuse un peu la, il fait tout le boulot et je recolterai?...)
j'ai pas tout suivi de la discussion, je me suis arrete a la troisieme page, les enguelades commencaient a me chauffer peiniblement les oreilles.
une petite question cependant: quel serait le genre de mission/quete/objectif/... que les personnages auraient a poursuivre?
un exemple de synopsis si tu as?

par ailleurs, t'en es ou maintenant?
Saka Gerden
MessagePosté le: 07 Juin 2004 14:54    Sujet du message: petit avis perso

salutations rolistiques à tous et otutes.

D'abord pour dire que j'ai surtout lu le concept du jeu et que la polémique autour m'a nettement moins interressé.
J'ai beaucoup aprécié le thème de ton jeu.
Je dois préciser que ma famille a été victime du fascisme mais que je ne me suis pas senti agressé par ton concept.
Je préfère parier sur la maturité des joueurs qui joueront dans ton univers.
Voici quelques inspis.
Une légende qui a beauvoup inspiré les nasis: la voluspa reprise dans la chanson des nibelungen reprise dans l'opéra l'anneau de wagner.
Sinon le maitre du haut chateau de K Dick et le fatherland de Harris.
Au niveau de l'esthétique du jeu et des machines de guerre, Avalon de Mamoru Oshi.
bonne chance pour la crèation de warsaw

a +
saka gerden.
Wyatt Scurlock
MessagePosté le: 14 Avr 2004 0:31    Sujet du message:

Merci pour ce condensé sur l'histoire des mouvements musicaux. La semaine prochaine, on étudiera les affrontements entre mods et rockers sur les plages de Bristol.

Nan, sérieusement, tu n'as pas tort, on devrait effectivement dire Bonehead certe. J'ai souscrit à l'usage sans préciser effectivement mais j'avais autre chose à faire à l'origine que de jouer sur les mots, crois moi. Le sens courant est dommageable au mouvement comme tu l'as souligné. Surtout que les skins sont pas les derniers pour se foutre sur la gueule avec les fachos.

Mais, bon c'est jdr ici, et malgré cette incartade introductive fort malheureuse, on va essayer de ne parler que de ça à présent.

Merci quand même de la précision. Clin d'oeil
Par contre si tu pouvais éviter le ton condescandant de celui qui sait, ce serait pas mal non plus.
Brain.Salad
MessagePosté le: 12 Avr 2004 21:00    Sujet du message:

Bin écoute c'est formidable mais moi j'aimerais juste qu'on parle jdr... Merci de pas relancer le schmilblick.
Rudeboy
MessagePosté le: 12 Avr 2004 14:23    Sujet du message:

Salut, comme d'habitude j'arrive après la bataille et tout et tout, mais bon. Je vais pas rentrer dans la discution mais je voulait juste préciser un point ou deux.
Connaissez vous vraiment ce qu'est un Skinhead? Savez vous quelle est la différence avec un Bonehead? A l'évidence non et pourtant vous continuez à cracher sur un truc que vous connaissez pas. Voici donc un condencé de l'histoire du mouvement:
Angleterre années soixantes, le pays connais une très forte immigration jamaïcaine. Ils rapportent avec eux Ska, Reggae et ganja. Ils s'installent dans les banlieux ou habitent déjà ce que furent les Mods et leurs enfants. C'est dans cette ambiance prolétaire et peu argentée que les populations vont se mélanger. Les jamaïcains aiment la bière et les anglais la fume et cette nouvelle musique. 1968 est en quelque sorte la naissance du mouvement Skinhead, le vrai. C'est la rencontre de deux mondes, les émmigrés des antilles et les ouvriers des banlieux. Les blancs se mettent au Ska et au Reggae, c'est la déferlante dans toute l'europe, c'est la fête, les noires adoptent un mode vestimentaire commun avec les blancs (et les pakistanais, oui oui). Les deux cultures se retrouvent autour d'une même identité. Pas de haine, de racisme ni de préjugés, juste le partage, l'ouverture et l'Amour de la Musique.
C'est bien plus tard, fin 70 avec la naissance du Punk que le parti national socialiste anglais récupère une partie de cette jeunesse desoeuvrée, c'est la crise, no futur, ils ont pas trop de mal à leur monter la tête avec leurs conneries. C'est ici qu'il y à rupture, ceux sont eux que vous connaissez comme skin.
Pour un vrai Skin (ou Skin Trojan, du nom du mythique label), ces gens la sont des Boneheads et n'ont d'ailleurs au niveau vestimentaire que de rares points communs avec les Vrais.
Les Skins sont à la base un mouvement musicale et vestimentaire, pas d'idéologique. Même si il existe un esprit Skin. Les vrai ne sont pasplus hainuex et nazi que les Hip Hop, métalleux, skaters et tralala.
Voilà merci pour votre attention, maintenant que vous êtes au courrant, si ça ressenble à un Skin, que ça à le gout d'un Skin (bière), que ça écoute du Ska et que c'est un sale facho-nazi, C'EST PAS UN VRAI SKIN, il n'en mérite même pas le nom.
Xaramis
MessagePosté le: 21 Mar 2004 17:34    Sujet du message:

(Petit message perso : Salut Wyatt ! content de te croiser ici aussi Sourire )


En lisant ce que tu dis du stakhanov, cela me fait penser, "visuellement", à la BD d'Enki Bila, Exterminateur 17.


Pour ce qui est du cadre "historique", je comprends, au vu des réactions le plus souvent épidermiques soulevées par l'exposé du cadre de ton projet de jeu, ta décision de faire diverger le background de Warsaw plus tôt par rapport à notre Histoire à nous.
Mais je ne suis pas sûr que les forumistes qui ont réagi à propos de ton projet ont réagi, par ailleurs, sur le fait qu'il n'y a aucune mention d'information spécifique, par exemple, au génocide des Amérindiens en introduction de Gurps Western. Vingt ans d'expérience du JDR me conduisent à penser que pas mal de rôlistes n'ont aucun mal à incarner des personnages déviants, psychopathes et autres assassins en se retranchant derrière la "distance" induite par le cadre de jeu. Incarner des pirates dans Capitaine Vaudou ou dans Pavillon Noir, ça paraît normal aux joueurs de rôle. Evidemment, ce n'est pas du même ordre qu'évoquer un génocide, mais à l'échelle du PJ, je ne trouve pas ça anodin quand même.

A ma connaissance, un des rares jeux dans lequel taper sur un autre perso est "sans incidence", ça doit être Toon.

Pour ma part, il m'est arrivé de faire jouer des parties de JDR ayant pour cadre de ce qui était l'URSS (et surtout celle des années Brejnev), dans des intrigues inspirées des romans comme Gorki Park (de M. Cruz Smith), ou Une place vraiment rouge (de Topol et Nezhnanski). Cela fait-il de moi et de mes copains joueurs des staliniens ?

Wyatt, tu trouveras toujours en face de toi des gens qui iront chercher la petite bête pour te faire des procès d'intention, à cause des choix que tu auras faits pour faire "dévier" l'Histoire et créer le background de ton jeu.
Pour ma part, je suis (positivement) curieux de voir ce que donnera Warsaw.

(Et je retourne travailler à mon projet, un JDR pas noir du tout, dans un monde pas gris, celui de notre bon vieux monde à nous, au XVIIIe siècle. Et j'emmerde, par avance, ceux qui me traiteront de monarchiste - pour avoir osé écrire un jeu qui se déroule sous Louis XV et se sert de la Cour pour un de ses décors -, ou de colonialiste pour avoir osé écrire un jeu qui aura pour un autre de ses décors les Indes orientales Clin d'oeil ).
Wyatt Scurlock
MessagePosté le: 17 Mar 2004 0:28    Sujet du message:

Le stakhanov est un soldat qui ne dort pas, ne se nourrit pas, obéit tout le temps aux ordres, passe sa vie à se battre sans jamais se plaindre, peut continuer à combattre même à moitié déchiqueté ou cul de jatte. Il est conçu pour l'affrontement, il n'a que cela comme but. Il n'a jamais peur, jamais mal , n'a pas de famille, n'aime personne, est incroyablement fort, est très consciencieux et docile. C'est le parfait soldat modèle, le soldat totalement dévoué à son camp, si dévoué qu'il ne craint pas de mourir pour lui puisque c'est déjà fait...
Les Pjs qui pourront en incarner un auront eux quelque chose qui a survécu au processus, leur libre arbitre, leur volonté. Ils seront immanquablement des fugitifs obligé de voler le fluide qui permet au corps du stakhanov de se conserver... Des fugitifs dépendants et complètement traumatisés par leur expérience.

Ce sont les Uberm qui sont névropathes et complètement accros aux drogues (drogues qui les rendent un brin plus controlables).
skip
MessagePosté le: 16 Mar 2004 19:48    Sujet du message:

Ton soldat zombie, je le trouve sympa, mais je ne retrouve pas le stackanovisme dedans...
j'aurais plutôt imaginé un soldat élevé à la dure dès l'enfance, dopé à l'hormone de croissance et drogué pour le rendre ultra-docile, un monstre capable de courir le marathon en quatre heure tous les jours avec son barda de 100 kg sur le dos...
C'est plutôt comme ça que je vois l'animal...
Et surdépendant à toutes ses drogues, qui le rendent complètement fou et surhumain (voire inhumain)...
Wyatt Scurlock
MessagePosté le: 16 Mar 2004 17:58    Sujet du message:

Arrgh ! Un message alors que j'allais partir !
Bon je répond vite fait, en précisant éventuellement plus tard. Désolé...
Effectivement, je compte bien m'éloigner de l'histoire mais aussi en reprendre néanmoins quelques élements et quelques figures historiques, à la manière de Retrofutur. Un jeu uchronique à cheval sur l'iconographie de la Première Guerre Mondiale et la Seconde.
J'ia essayé à l'origine de traiter un monde completement sans repères historiques clairs, mais cela n'était pas facile et plutôt brouillon. Il s'agit comme tu l'a suggeré de dénoncer les horreurs stériles des totalitarismes et le fait qu'ils conduisent à une impasse de douleur et de sang pour l'homme.
Le cas des mutants
Les mutants constituent une sorte d'homme nouveau (on les appelle les Uberm) pour certains (notamment une faction qui commence à prendre de l'importance, une faction dirigée par un scientifique aux thèses et aux idées nauséabondes, un méchant chez les méchants en somme) mais ils effraient les populations car il sont pour la plupart psychotiques ou atteints d'autres problèmes mentaux. Le gouvernement tente de les contrôler mais a le plus grand mal. Ils ne maitrisent pas totalement leur arme idéologique et se font parfois déborder.
A l'opposé, le stakhanov, soldat zombi est docile, obéit, fait peur lui aussi (encore plus car il est plus connu et plus nombreux) mais n'est pas capable d'initiative pertinente et cause la ruine de ceux qui ne croient qu'en la technologie et en l'homme utilitaire, l'homme objet en gros...
Tu vois, j'utilise les deux régimes parmis les pires de l'histoire et leurs idéologies dont je matérialise les allégories pour montrer en gros que ces dernières ne conduisent qu'à l'impasse, à la guerre et à la destruction. L'espoir viendra des petites communautés, des petites factions non alignées qui se battent pour reprendre le contrôle du passé (et comme le dit Big Brother.....) ou lutter contre les deux blocs. Bon certaines factions mineures sont aussi des méchantes également mais ne seront pas accessibles aux Pjs et feront figure d'ennemis parfois auss sauvages ou plus que les grandes (je pense aux blutgesteir, cf les fantômes de Ghosts of Mars pour l'inspi, en gros).

J'espère avoir été clair, je suis à la bourre à présent... Clin d'oeil

Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group