Auteur Message
Invité
MessagePosté le: 04 Oct 2004 16:22    Sujet du message:

l'époque victorienne pâtit en effet d'être une "queue de siècle" ayant la lourde charge de faire le bilan des 100 années précédentes. L'héritage est lourd à porter, il serait intéressant de voir traiter dans un JDRA les années 1990 en tant que synthèse du XXème siècle, on aurait des choses à dire.
Le côté noir occulte bien trop souvent les formidables progrès (merci Pasteur entre autres) qui ont soulagé une partie de l'humanité. Ne pas les mentionner nous fait véhiculer un STEREOTYPE de cette époque éloignée de la perception qu'ont pu en avoir les contemporains.
Cela rejoint plus généralement le problème du POINT DE VUE de l'auteur, survolant un siècle dont il connaît les aboutissants; on en est presque réduit à faire de la PROPAGANDE (époque victorienne= société idéale gangrénée?). Il serait louable de se démarquer de ces lieux communs, histoire d'étonner un peu les joueurs qui ne demandent que d'apprendre de nouvelles perspectives.
Se départir de son savoir d'homme du XXIème siècle n'est pas si simple...
Nhaïgraoo
MessagePosté le: 04 Oct 2004 14:24    Sujet du message:

Anonymous a écrit:
il semble que la déchéance morale soit vraiment un lieu commun dans tous les jeux victoriens. Est ce la toute puissance de l'image d'un Jack l'éventreur qui fait que l'on ne peut concevoir l'empire autrement?
Sa grandeur a qd même existé: pourquoi toujours se borner à en voir la décadence?


D'un point de vue purement "ambiance", il est clair que la décadence est souvent plus génératrice d'idées que la grandeur. Personellement, je préfère explorer une société en pleine déliquescence qu'au fait de sa perfection. C'est peut être effectivement une solution de facilité... Mais même lorsqu'on explore un monde "parfait", on y cherche souvent "le ver dans le fruit..."

Par ailleurs, en terme de grandeur de l'empire... Faut quand même voir qu'on est bien obligé de le considérer à l'aune de notre propre époque. Personellement, jouer un colonialiste bon tient et fier de ses convictions ne me tente franchement pas. Quand au reste (essor de la science, de l'industrie...), on sait malheureusement où tout cela a abouti (une crise économique globale et 2 guerres mondiales) et je pense qu'il est souvent difficile d'occulter cela. Ainsi, on a une tendance "naturelle" à privilégier le thème de la science qui dérape, hors de contrôle, que de la science salvatrice et fabuleuse.
bolgenstein
MessagePosté le: 03 Oct 2004 12:04    Sujet du message:

Anonymous a écrit:
il semble que la déchéance morale soit vraiment un lieu commun dans tous les jeux victoriens. Est ce la toute puissance de l'image d'un Jack l'éventreur qui fait que l'on ne peut concevoir l'empire autrement?
Sa grandeur a qd même existé: pourquoi toujours se borner à en voir la décadence?


Le monde de Castle Falkenstein est très loin de ce côté décadent (les scénarios se déroulent plutôt dans les cours de Nouvelle Europe que dans les rues des quartiers pauvres).
La vision que l'on a du XIXe siècle vient plutôt, AHMA, de la juxtaposition du monde décrit par les bouquins de Dickens et des fastes (imaginés?) des soirées mondaines organisés par les riches. Cette juxtaposition peut nous sembler obscène => décadence.
Invité
MessagePosté le: 03 Oct 2004 6:35    Sujet du message:

il semble que la déchéance morale soit vraiment un lieu commun dans tous les jeux victoriens. Est ce la toute puissance de l'image d'un Jack l'éventreur qui fait que l'on ne peut concevoir l'empire autrement?
Sa grandeur a qd même existé: pourquoi toujours se borner à en voir la décadence?
Lefebvre Yann
MessagePosté le: 08 Sep 2004 12:50    Sujet du message: Les thèmes de Crimes

S'ensuivra un listing des thèmes chers aux jeux "victoriens", d'enquête, d'horreur et des discussions afférentes.

Voilà déjà des idées en pâture:
- la corruption (morale, physique des "méchants", la décadence de l'époque)
- le statut de l'horreur (surnaturelle ou pas, occulte ou dévoilée, etc...)
- le mythe du progrès (sa dualité, les savants fous, l'utopie scientiste...)
- l'affranchissement de Dieu (déchristianisation, perte de vitesse de l'Eglise, floraison des sectes et de l'occultisme)

à vous d'écrire la suite!

Yann

Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group