Auteur Message
Menhir
MessagePosté le: 23 Mar 2011 9:32    Sujet du message:

Comme ma situation a un peu évolé depuis mon dernier post (qui date quand même d'un an et demi), je me permets de reprendre le sujet.

Sur le projet Mirage, j'ai commencé par travailler seul (comme décrit dans le post précédent), parce que j'ai un peu l'esprit "artisant" qui fait sont oeuvre dans son coin et qui ne la montre que lorsqu'il estime qu'elle est présentable.

Mais j'ai eu la chance d'avoir de l'aide qui s'est présenté "spontanément".
Quand j'étais en train de créer le troisième livret de la gamme (je n'avais encore rien mis en ligne), j'en ai parlé à des potes de mon ancien club de JdR et ils ont été intéressés par l'aventure.
Donc, on s'est retrouvé assez rapidement à 4 ou 5, chacun participant à des degrés divers.

C'est vrai que, tout à coup, on se rend compte qu'on perd une partie du contrôle sur le bébé, un peu comme lorsqu'on laisse pour la première fois son enfant à la garderie ou à l'école. Il faut savoir prendre du recul sur le projet pour savoir apprécier à leur juste valeur les idées différentes (parfois bonnes, parfois mauvaises).

Le projet pert alors dans un foisonnement de directions que l'on avait pas forcément prévu.
Par exemple, pour Mirage, c'est comme ça qu'est sorti le livret Histoire que je n'avais pas prévu mais qui est, selon moi, une bonne idée. C'est comme ça que sont sortis les recueils d'archetypes supplémentaires (qui me semblent une "moins bonne" idée), le moniteur, etc.

Il nous a aussi semblé opportun très tôt de créer une licence, pour déterminer les droits et les limites de chacun.
Elle s'est avéré très utile au cours du projet pour régler de manière impartiale les litiges et éviter d'interminables discutions qui auraient pu dégénérer.
Nous l'avons créé nous-mêmes (en nous inspirant de ce qui existe, à commencer par Creative Common). Elle n'a donc sans doute aucune valeur légale, mais ça importe peu. C'est plus un contrat moral.
Si nous l'avons créé, c'est parce que ce qui existe ne nous convenanit pas vraiment. De plus, les licences "officielles" concernent surtout les droits des utilisateurs du produit. La notre spécifie aussi les droits des concepteurs de chaque partie du projet.
Ca permet d'établir clairement les règles du jeu de ce travail collectif.

Avoir beaucoup de personnes qui participent à des degrès divers d'implication permet aussi de leur confier des "petites" tâches (relecture, deuxième avis, recherches, etc) ou des travaux annexe (écran de jeu, aides de jeu, etc.) et de se concentrer sur l'axe principal.
Mais pour ça, il faut qu'il y ait un coordinateur ("chef de projet" serait sans doute un terme excessif) et un seul, une tour de contrôle qui soit capable de savoir "qui fait quoi" à tout moment (pour éviter que deux personnes travaillent sur la même chose), pour regrouper tous les documents et les renvoyer à ceux qui en ont besoin (ce qui n'interdit pas le communications transversales) et surtout pour suivre les travaux en cours et prévoir les "glissement de planning".

Mais le domaine dans lequel les autres participants au projet me sont le plus utiles, ce sont les illustrations. Personne parmi nous n'a vraiment de talent d'illustrateur, mais la plupart s'y sont mis. Parce que, si l'on veut quelque chose de présentable et qui apporte une ambiance à la lecture, il en faut un bon nombre et que leur réalisation prend vraiment beaucoup de temps. Etre soulagé d'une partie de ce travail permet vraiment d'avancer plus vite.

Pour l'instant, il n'y a pas eu de problèmes relationnels parce que ceux qui font parti du projet son des potes avec qui on peut se parler franchement, même s'il faut, bien sûr, faire souvent des consessions.

Il est actuellement en discution d'ouvrir le projet à des "inconnus" (des personnes que nous ne connaissons pas "physiquement"). Certains membres sont favorables, d'autre non. Il y a indéniablement à la fois des avantages et des inconvénients.
L'avantage est de pouvoir mieux assumer la masse de travail énorme qui est en projet. L'inconvénient, ce sont les risques de dérapage relationnel.
Il n'est pas du tout évident faire entrer des inconnu dans un groupe relativement soudé et qui travaille depuis près de deux ans sur un projet.

Pour l'instant, j'ai commencé à envoyer des jalons timidement auprsè de quelques dessineux pour tester...
Menhir
MessagePosté le: 08 Oct 2009 8:40    Sujet du message:

Difficile de répondre à la question du sondage... Confus
Je travaille à 90% seul mais j'ai de temps en temps des cop(ain/ine)s qui me donne des coups de mains ponctuellement : écriture d'un scénar, illustration, etc.

Donc, j'hésite entre ranger solitaire et bande de gobelins. Cool

Le travail de groupe et le travail en solitaire ont chacun leurs avantages et leurs inconvénients.

En solitaire, je controle mieux mon projet et je le fais avancer dans la direction que je veux, sans avoir à faire de concessions. Il n'y a pas de perte de temps à faire de la coordination et à transmettre les dernière infos pour que chacun soit à jour.

En groupe, il y a multiplication des compétences par la diversité des intervenants. La synergie fait aussi qu'il y a toujours quelqu'un de motivé qui va relancer la machine lorsque les autres ont un coup de mou. Le travail avance plus vite (ou est suposé avancé plus vite) par l'activité en parallèle de plusieurs personnes.

Par contre, il ne faut pas malanger les deux.
Celui pour qui le projet développé est vraiment "son truc à lui" et qui n'est pas pret à faire de concessions pour aller dans des directions qu'il ne souhaite pas mais qui plaisent à d'autres, celui qui considère donc les autres collaborateurs au projet un peu comme ses employés, celui-là va droit dans le mur.
Du moins pour la création dans le monde purement amateur.
k.limero
MessagePosté le: 05 Oct 2009 15:50    Sujet du message:

Même si bosser à plusieurs motive et fait que y'a toujours quelqu'un qui le fait avancé, j'ai peur que cela fasse fouillis et que ça parte en vrille.

Je suis un poussin solitaire...
Heinrich
MessagePosté le: 18 Nov 2005 19:25    Sujet du message:

"chose" regroupe de tout et non pas seulement jdr, littérature,internet,...voilou petite précision en passant donc
geoff
MessagePosté le: 15 Nov 2005 8:10    Sujet du message:

Je pense surtout que ce n'est surtout pas les jeux qu'il faut lire, je n'en vois pas l'intérêt, pourquoi s'inspirer de ce qui a déjà été fait par d'autres ? Roulement des yeux

Non l'originalité ne peut se trouver que dans la littérature. Il y a suffisamment d'auteurs qui ont traité des thèmes différents dans des styles vraiment originaux pour puiser des idées susceptibles de ne pas donner des énièmes redites de ce qui a déjà été fait en jdr.
Heinrich
MessagePosté le: 12 Nov 2005 13:53    Sujet du message:

pour les idées il faut lire d'autres choses car elles viennent souvent du fait que tu veux faire quelque chose de différent et donc penser au contraire de ce qu'a fait l'auteur du jeu que tu as lu.
Woulfy
MessagePosté le: 12 Nov 2005 11:44    Sujet du message:

Code:
Au fait, et toi Woulfy, t'en penses quoi de la création à plusieurs. Tu bosses sur un JDRa ?


De ce que je vois, la plupart des projets aboutis ont été créés à plusieurs. Je sais donc que je devrais tôt ou tard accepter quelqu'un car je vais forcement finir à court d'idées et écrire un monde, c'est un vaste boulot. Le tout est de savoir sur quels critères (j'ai pas de potes travailleurs =) et à quel stade de développement du projet. De toutes façons, il va me falloir raquer pour des illustrateurs, hors de question de mettre des illustration de sale qualité. C'est déjà une première collaboration.
Bref je sais pas trop quoi en penser tout en sachant que je devrais y passer en temps voulu.

Pour l'instant, je bosse sur un background qui reste trop pourrave et trop précoce pour que j'en parle. C'est grosso modo du médiéval fantastique avec des gentils-méchants, des méchants-gentils, des aliens, des elfes hétéro (originalité !) et des vaisseaux spatiaux. Mort de rire
Sérieusement, le présenter là reviendrait à le sabrer. Son nom juste: WIRDENROD. J'ai reservé mon nom de domaine ce matin d'ailleurs.
J'ai souligné background car je ne me soucie absolument pas des règles car:
1 c'est quelque chose qui me fait chier
2 je ne suis pas sur d'en faire un JDR. peut être un wargame, un jeu vidéo ou un film. Ou peut être les 4 à la fois. Je sais, je rêve =)

edit: c joli un quote avec code
Pyromago
MessagePosté le: 12 Nov 2005 11:11    Sujet du message:

Woulfy a écrit:
@Pyromago
*woubab*
Enfin, Pyromago, je vais te pousser dans tes derniers retranchements parceque j'ai l'impression que tu as mis le doigt dans (non =) quelquechose qui mérite d'être lu.
Tu as écrit "une vision artistique aboutie du truc". Qu'est ce que la vision artistique d'un projet? C'est plus que le concept me semble t'il, bien plus... Je ne le demande pas qu'à toi.

Il y a certaines choses qui se ressentent plus facilement qu'elles ne s'expliquent. Ce qu'est une "vision artistique" ? Globalement, c'est un essemble dont le concept est une partie. J'y mettrais aussi l'ambiance, de tonalité, la "couleur", quoi.
Par exemple, le concept de Changelin c'est "jouer des êtres fées luttant contre le désenchantement du monde moderne". Mais, même en développant un peu plus ce pitch, ça pourrait déboucher sur des jeux très différents. Il faut y ajouter le rapport à la poésie et tout le tsouin tsouin pour avoir une idée claire.
Cette couleur est beaucoup plus difficile à expliquer parce qu'elle a germé dans la tête de l'auteur comme un magma d'impression, un feeling, et pas comme des mots. Hors, c'est ce qui fait l'identité du jeu, et c'est ça que le "chef de projet" doit veiller à conserver.

Au fait, et toi Woulfy, t'en penses quoi de la création à plusieurs. Tu bosses sur un JDRa ?
Heinrich
MessagePosté le: 12 Nov 2005 7:39    Sujet du message:

Woulfy a écrit:
@Heinrich
Surtout ne le prend pas mal! Mais est ce que tu te relis? Je ne suis pas un casse burnes académique, je te comprend mais... C'est pour toi quoi! Tu as plus à gagner, non pas à corriger tes fautes (ya des correcteurs), mais à faire des phrases plus courtes.
Je suis bête moi: mon buffer entre les oreilles ne me permet pas de comprendre des strings trop grands. Quand un mot entre par une oreille, il tasse le tout dedans. Et par un jeu de pousse-pousse un autre mot s'échappe. Du coup je peux pas comprendre l'ensemble =)

Sérieux.
Ton lien vers le pdf est dead, c'est dommage, ça m'aurait intéressé.
Pour le reste, je décline.


je me suis planter pour le lien voila
je ferai plus attention mais hier j'était pressé quand j'ai écrit le message Très content
Woulfy
MessagePosté le: 12 Nov 2005 2:02    Sujet du message:

@Pyromago
Citation:
Non. Je veux dire quelqu'un qui a une vision artistique aboutie du truc et qui, grace à ça, est capable de recevoir les bonnes idées qui pourraient lui être soumises comme des opportunités et non comme des tentatives de corruption de SON background (tm) ou de SES règles (c). Un type qui est au commande est qui est capable de dire non à ce qui s'éloigne vraiment trop de l'idée originelle. Ce genre de choses.


Je comprend entièrement tes propos et ce sont les paroles les plus fédératrices qu'il m'ait été échu d'entendre à ce sujet*.

J'ajouterai qu'un tel "artiste" doit être capable de communiquer sa vision pour que ses collaborateurs palpent l'ambiance. Ce faisant, ils pourront à leur tour produire des textes plus pertinents.

Partant de là, cette personne doit travailler un minimum son idée afin qu'elle soit claire et percutante (dans ta gueule!). Celà répond un peu à "quand faire intervenir une aide?".

Je travaille par alinéas. Chaque "tiret" contient une idée, un concept. Parfois une autre idée me vient en tête tandis que j'écris et je dois abreger pour ne pas perdre la montée d'inspiration.
Ces alinéas se retrouvent dans des fichiers .doc qui sont autant de chapitres. Et ces chapitres sont eux même découpés en themes.
Celà me donne un squelette des futurs paragraphes avec les idées qui devront y apparaitre. Ainsi, je veux éviter le blabla de superlatifs où l'auteur veut faire monter la mayo mais au fond ya rien à gratter. Exactement comme dans un épisode de X files =)#.

En outre celà me permettra de définir un style rédactionnel homogène en temps voulu. Car mon style est soit chiant et pompeux soit complêtement bordélique. J'en ai conscience. Il faut que je prenne des cours, que je me forme. Donc à votre bon coeur si vous avez des liens pointant vers ce genre de site. (http://www.redaction.be/ est malheureusement orienté web / journalisme. Tiens ça serait pas utile au staff jeux d'ombres ça? =)

Tout ça, c'est bien beau, le hic c'est que personne ne peut me comprendre par écrit =/. Donc pour communiquer ma "Vision", il faudra attendre un contenu intelligible, accrocheur, percutant...
Ca parait évident pour certains, mais je me balade de temps en temps sur des sites JDRa. Et l'impression qu'ils me donnent est que la mise en ligne est prématurée: on comrend rien, ça part dans tous les sens, le ton change à chaque ligne et l'ambiance avec. Bref, je veux éviter ça et je crois que l'UNE des causes en est une coopération trop soudaine et mal managée.

Enfin, Pyromago, je vais te pousser dans tes derniers retranchements parceque j'ai l'impression que tu as mis le doigt dans (non =) quelquechose qui mérite d'être lu.
Tu as écrit "une vision artistique aboutie du truc". Qu'est ce que la vision artistique d'un projet? C'est plus que le concept me semble t'il, bien plus... Je ne le demande pas qu'à toi.

* J'adore le parler "roleplay", faites pas gaffe. Mais ce que je dis est sincère.

# CF le livre d'univers de Rackham. Ma fiancée, alors qu'elle lisait nonchalament sur les futons, m'a fait remarquer le vide qui se cache derrière certaines pages du livre de BG. Ah oui? Ah oui!! C'est un florilège de superlatifs qui vous en mettent plein la gueule! Mais si vous faites le compte des idées contenues dans le texte ... rien ... c'est efroyable comment il est facile d'endormir un lecteur. Moi en tout cas.

@Heinrich
Surtout ne le prend pas mal! Mais est ce que tu te relis? Je ne suis pas un casse burnes académique, je te comprend mais... C'est pour toi quoi! Tu as plus à gagner, non pas à corriger tes fautes (ya des correcteurs), mais à faire des phrases plus courtes.
Je suis bête moi: mon buffer entre les oreilles ne me permet pas de comprendre des strings trop grands. Quand un mot entre par une oreille, il tasse le tout dedans. Et par un jeu de pousse-pousse un autre mot s'échappe. Du coup je peux pas comprendre l'ensemble =)

Sérieux.
Ton lien vers le pdf est dead, c'est dommage, ça m'aurait intéressé.
Pour le reste, je décline.
Pyromago
MessagePosté le: 11 Nov 2005 18:35    Sujet du message:

geoff a écrit:
Perso moi, je suis Pyro dans ses choix et orientations, quand une idée me vient je la lui suggère mais la discussion est toujours ouverte. Et puis c'est lui le chef de projet, il sait ce qui colle à la vision de son univers ainsi qu'à l'ambiance.

Je ne partirai pas car on est pas d'accord sur un point, je revisiterai mon argumentaire pour présenter la chose différemment, si je pense avoir raison. Si j'ai tort, je ferai amende honorable sans honte.

On partage la même vision du contexte. Y'a pas de raison qu'y est un sushi.

Puis s'il faut vendre une idée, t'es irresistible. Ça règle le problème. Cool
Greewi
MessagePosté le: 11 Nov 2005 15:54    Sujet du message:

Là je me suis mis un objectif : avoir un truc pour objectif jeux... Donc je bosse.

Sinon, pour revenir au sondage, je pense qu'il est préférable d'être à plusieurs sur un projet. Ne serais-ce que pour la synergie... Mais encore faut-il ne pas tomber sur un groupe de Yaka...
geoff
MessagePosté le: 11 Nov 2005 15:10    Sujet du message:

Allez Greewy, faut pas se démolariser comme ça ! Très content

J'écris sur Nemedia depuis près de 15 ans et il a fallu onze années pour que quelqu'un commence à me donner son avis, tu vois, la création ça ne doit pas se limiter aux retours des joueurs ou du lectorat, sinon tu seras bien souvent déçu.

Allez, allez motivation !!!!! Clin d'oeil
Greewi
MessagePosté le: 11 Nov 2005 14:59    Sujet du message:

Woulfy a écrit:
@Greewi
Tiens, question subsidiaire, tu consacres environ combien d'heures par jour à Féerie. J'entend par là non pas le temps que tu passes à penser à tes ptites fées alors que tu est censé faire autre chose =) mais à te mettre studieusement au travail.
Pas beaucoup en fait, j'ai déjà énnormément de temps, et compte tenu du peu de retour provenant de mes joueurs, j'ai pas souvent le moral pour m'y mettre si sérieusement...
J'ai déjà eu des rush de nuits blanches, mais après deux ans, seul, le moral est plus que sérieusement entammé...
geoff
MessagePosté le: 11 Nov 2005 11:07    Sujet du message:

Perso moi, je suis Pyro dans ses choix et orientations, quand une idée me vient je la lui suggère mais la discussion est toujours ouverte. Et puis c'est lui le chef de projet, il sait ce qui colle à la vision de son univers ainsi qu'à l'ambiance.

Je ne partirai pas car on est pas d'accord sur un point, je revisiterai mon argumentaire pour présenter la chose différemment, si je pense avoir raison. Si j'ai tort, je ferai amende honorable sans honte.

Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group