Jeux d'Ombres Index du Forum Jeux d'Ombres
Lumière sur les jeux de rôles amateurs.
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Sujet délicat à traiter
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jeux d'Ombres Index du Forum -> [JdRa] Création
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Wyatt Scurlock
Lecteur


Inscrit le: 27 Fév 2004
Messages: 28

MessagePosté le: 29 Fév 2004 17:16    Sujet du message: Répondre en citant

En gros il s'agira de survivre et de réussir à accomplir quelque chose. Que ce soit l'évacuation de telle population, la défense d'un quartier ou encore prouver que la guerre n'a pas toujours été là.
Les joueurs incarneront des fugitifs, des déserteurs, des historiens indépendants ou des membres d'une petite faction (soit qui gravite autour d'une des deux grosses avec une alliance histoire que la communauté survive soit en guerilla contre elle, voir contre les deux mais là aïe !), ou des scientifiques tentant d'équiper les factions dites humanistes, venant en aide aux uberm évadés et psychotiques ou aux stakhanov déserteurs qui ont besoin de soin constant pour ne pas tomber en morceaux).
J'imagine des groupes très soudés et complémentaires qui constitueraient la force de la petite communauté.
Il serait également possible de jouer des taupes dans un des camps, un des deux grands mais également d'autres.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Invité






MessagePosté le: 29 Fév 2004 17:16    Sujet du message: Répondre en citant

Fred Boot a écrit:
Et le lieu, lui-même ? Verdun n'est qu'un terrain de combat, Varsovie (et la Pologne) un lieu d'affrontement et d'intérêts de type différent. Les deux ont des connotations propres, ce n'est pas qu'une question d'ambiance de jeu.

Personnellement, je trouve l'idée d'une Pologne décalée assez attrayante. La Varsovie de la guerre et de l'après-guerre peut être une source d'inspirations, de situations et d'ambiances très interessantes pour un jeu uchronique...


Je suis d'accord... Faire de Verdun le centre du jeu c'est pas mal mais alors bonjour la diversité! Rien ne ressemble plus à une tranchée qu'une autre tranchée!
Par contre un environnement urbain en ruine ça peut être top! Varsovie semble effectivement idéale...
Revenir en haut de page
Wyatt Scurlock
Lecteur


Inscrit le: 27 Fév 2004
Messages: 28

MessagePosté le: 29 Fév 2004 17:34    Sujet du message: Répondre en citant

Anonymous a écrit:
Fred Boot a écrit:
Et le lieu, lui-même ? Verdun n'est qu'un terrain de combat, Varsovie (et la Pologne) un lieu d'affrontement et d'intérêts de type différent. Les deux ont des connotations propres, ce n'est pas qu'une question d'ambiance de jeu.

Personnellement, je trouve l'idée d'une Pologne décalée assez attrayante. La Varsovie de la guerre et de l'après-guerre peut être une source d'inspirations, de situations et d'ambiances très interessantes pour un jeu uchronique...


Je suis d'accord... Faire de Verdun le centre du jeu c'est pas mal mais alors bonjour la diversité! Rien ne ressemble plus à une tranchée qu'une autre tranchée!
Par contre un environnement urbain en ruine ça peut être top! Varsovie semble effectivement idéale...


J'avais du mal à sortir de cette ville de toute manière. Je crois que l'action va s'y maintenir car de toute manière sa position géographique et historique en fait un parfait enjeu pour les deux blocs.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Wyatt Scurlock
Lecteur


Inscrit le: 27 Fév 2004
Messages: 28

MessagePosté le: 29 Fév 2004 17:40    Sujet du message: Répondre en citant

Je me permets de remettre la présentation modifiée après les discussions et le glissement temporel qui a prévalu dans mes choix.

Le monde de WarsaW en quelques lignes

Une terre alternative, après plus de cinquante ans de Guerre Mondiale et l'utilisation d'armes plus destructrices les unes que les autres. L'action aura lieu dans ce qui fut autrefois la Pologne, appelée à présent du nom de son ancienne capitale Warsaw (Varsovie). Il n'y a pas eu de Deuxième Guerre Mondiale pour la bonne raison que la première ne s'est jamais terminée, continuant pendant plusieurs décennies son oeuvre de mort. Le conflit s'est enlisé en Europe de l'Est et bientôt plusieurs puissances se sont retirées du conflit, les U.S.A. en premier, poussés par les lobbies protectionnistes, la France et l'Angleterre ensuite, ruinées et décidées à ne plus participer à une guerre qui ne les touche plus directement puisque les fronts se sont déplacés vers l'est. Les différents camps ont construit des places fortes, bientôt nommés blockhaus afin de dévelloper des armes et des innovations techniques capables de permettre de supplanter l'ennemi.

Une multitude de factions guerrières issues des deux grands blocs (II Reich et ce qui aurait pu devenir l'Union Soviétique), qui s'affrontent dans les ruines de cette ville et ses alentours, le NeuReich et le Komingrad. Certains secteurs sont contaminés par l'usage de la bombe nucléaire par les forces austro-hongroises puis les Russes et des gaz de combat à grande échelle. En effet, devant l'enlisement du conflit, les deux forces armées ont jeté toutes leur ressources destructrices dans la bataille comme pour disputer un potlach contre la Mort elle même.

La technologie est un mélange de ce qui se faisait à l'époque et de progrès dans le domaine de la guerre uniquement, progrès qui consiste en bricolages et améliorations (du soldat, des armes, des véhicules) plutôt que de l'innovation pure. Quelques greffes d'éléments métalliques comme des filtres ou des lunettes de vision infrarouge ou des plaques d'armure sont désormais possibles mais pas sans sérieux effets secondaires. L'hygiène est un luxe à Warsaw, les compétences chirurgicales, le matériel et le temps également. Ces hommes ainsi modifiés sont appellés Kaninchen (cobayes). Entre les dirigeables de guerre, les Biplans suréquipés et les casques à pointe équipés de viseurs, la technologie n'est qu'un vaste assemblage hétéroclite de vieux matériel adapté à l'aide d'inventions aussi bizarres qu'extravagantes comme par exemple des exosquelettes à vapeur.

L'homme est allé trop loin. Il a crée le super soldat, le Stakhanov. Un soldat tué dans le processus mais ramené à la vie et maintenu en vie par un fluide immonde, indispensable. Ces Stakhanov ont perdu leurs sentiments, leurs sensations sont engourdies. Ils ne ressentent plus la douleur et sont capables de continuer à mitrailler l'ennemi les jambes arrachées. Ils ont fait une percée gigantesque dans les lignes du NeuReich. Mais ces derniers ont su réagir. Dans leur zone occupée, un lopin de terre s'est vu à la fois gazé et rasé par la bombe nucléaire soviétique. Sur ce coin de terre peut-être encore plus détruit que nulle par ailleurs en Warsaw, des enfants ont présenté des signes de capacités étranges, des capacités surhumaines. Le mélange de ces éléments chimiques et radioactifs ont fait muté certains enfants au point de leur prêter d'étranges facultés surhumaines. Complètement asociaux et dangereux (aussi bien pour eux même que leur entourage), ces enfants ont été récupérés par les savants du Neureich, qui a réussi à les dompter (ou à les intéresser suffisamment pour les recruter) pour la plupart, autant que faire se peut. Enfin le NeuReich avait son arme face aux Stakhanov, les Uberm.

Le monde n'est que désolation. Il fait froid, toujours gris, il pleut. Parfois le temps lui aussi jette ses dernières forces dans la bataille, avec des tempêtes meurtrières et des pluies radioactives. Pour quelques ressources vitales ou guerrières, des groupes entiers s'entre-tuent dans la neige et les ruines.

Néanmoins quelques uns s'accrochent à de maigres espoirs d'un autre jour, il recherchent les traces d'un passé désormais légendaire où il y avait la paix, des reliques auxquelles ils peuvent s'accrocher, qu'ils chérissent cachés dans des caves entre deux murs effondrés. Un livre, un disque, une montre, tout ce qui rappelle l'avant. Avant cette guerre sans fin. Cet avant, le Vor, est source de légendes, l'Histoire s'est arrêtée.

Il n'y a plus de calendrier universel. Certains groupes tiennent encore une comptabilité des années passées en prenant par exemple comme point de départ le bombardement nucléaire de Cracow (Cracovie) ou autre.

Il n'y a plus de but. Les deux grands blocs se sont morcelés en une multitude de groupes plus ou moins puissants, plus ou moins équipés, régnant sur des territoires de taille diverses. Certains groupes ont même abandonné toute civilisation, tout comportement humain. Errants dans les villes et les campagnes à la recherche de nourriture, ces Blutgeister sont peut-être les plus dangereux, mais ce sont peut-être les plus lucides dans leur folie. Qu'attendre d'autre d'un monde à l'agonie ?


Comme vous le voyez, peu de choses change en dehors des questions qui font tâche.
Qu'en pensez vous ?
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Fred Boot
Lecteur


Inscrit le: 08 Oct 2003
Messages: 57
Localisation: Paris

MessagePosté le: 29 Fév 2004 17:42    Sujet du message: Répondre en citant

Wyatt Scurlock a écrit:
J'avais du mal à sortir de cette ville de toute manière. Je crois que l'action va s'y maintenir car de toute manière sa position géographique et historique en fait un parfait enjeu pour les deux blocs.


Et puis il y a le nom, il ne faut pas l'oublier. Warsaw. Sincérement, c'est un bon titre.

En fait, je fais partie de ceux qui pensent que ça peut donner un super jeu, prenant et très fouillé, avec un univers urbain chaotique bien péchu, où l'humanité (ce qui fait sa spécificité) est au centre du tout, comme un jeu super nul, genre catalogue de grosses bastons et d'armes sur fond de presqu'Histoire simplifiée au maximum.

Mais ce jeu m'inspire des images, c'est clair.
_________________
Rejoignez PHENIX !

2040... Une poignée de rolistes subsiste: les D&Dés !
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Wyatt Scurlock
Lecteur


Inscrit le: 27 Fév 2004
Messages: 28

MessagePosté le: 29 Fév 2004 17:47    Sujet du message: Répondre en citant

Fred Boot a écrit:

Et puis il y a le nom, il ne faut pas l'oublier. Warsaw. Sincérement, c'est un bon titre.

Effectivement, j'adore (merci Joy Division et David Bowie)

Fred Boot a écrit:
En fait, je fais partie de ceux qui pensent que ça peut donner un super jeu, prenant et très fouillé, avec un univers urbain chaotique bien péchu, où l'humanité (ce qui fait sa spécificité) est au centre du tout, comme un jeu super nul, genre catalogue de grosses bastons et d'armes sur fond de presqu'Histoire simplifiée au maximum.

Mais ce jeu m'inspire des images, c'est clair.

Jespère fortement que je pencherais vers la première optique. C'ets mon but et c'est pourquoi ce jeu fut si long à germer dans ma tête. Et je ferais tout pour, y compris venir ici poser des questions, harceler Brainny, me taper des tonnes de bouquin sur les deux guerres etc....
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Fred Boot
Lecteur


Inscrit le: 08 Oct 2003
Messages: 57
Localisation: Paris

MessagePosté le: 29 Fév 2004 17:55    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
La technologie est un mélange de ce qui se faisait à l'époque et de progrès dans le domaine de la guerre uniquement, progrès qui consiste en bricolages et améliorations (du soldat, des armes, des véhicules) plutôt que de l'innovation pure.


Si je puis me permettre, précise que contrairement à notre monde, les protagonistes du conflit se sont basés sur la force de frappe des fantassins plutôt que d'imaginer d'autres moyens d'action militaire. Ce qui explique la création de guerriers spéciaux, le faible développement de l'aviation... EDIT: il y a donc bien innovation et non bricolage, mais dans d'autres domaines que ceux choisis par les strateges de notre réalité.


Concernant le nucléaire, force de frappe terrifiante, sa mise au point pourrait être justement l'enjeu de ton monde alternatif des années 60....
_________________
Rejoignez PHENIX !

2040... Une poignée de rolistes subsiste: les D&Dés !
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Wyatt Scurlock
Lecteur


Inscrit le: 27 Fév 2004
Messages: 28

MessagePosté le: 29 Fév 2004 18:06    Sujet du message: Répondre en citant

Fred Boot a écrit:
Citation:
La technologie est un mélange de ce qui se faisait à l'époque et de progrès dans le domaine de la guerre uniquement, progrès qui consiste en bricolages et améliorations (du soldat, des armes, des véhicules) plutôt que de l'innovation pure.


Si je puis me permettre, précise que contrairement à notre monde, les protagonistes du conflit se sont basés sur la force de frappe des fantassins plutôt que d'imaginer d'autres moyens d'action militaire. Ce qui explique la création de guerriers spéciaux, le faible développement de l'aviation... EDIT: il y a donc bien innovation et non bricolage, mais dans d'autres domaines que ceux choisis par les strateges de notre réalité.


Concernant le nucléaire, force de frappe terrifiante, sa mise au point pourrait être justement l'enjeu de ton monde alternatif des années 60....


Effectivement, il y a innovation et réellement dans le domaine de l'infanterie, qui à long terme est plus facile à renouveller, moins couteuse etc... Et cette infanterie a été améliorée peu à peu (si on veut).
Ces choix furent portés vers l'infanterie en temps et en économie de guerre.
Pour le nucléaire, c'est effectivement un enjeu qui doit rester encore loin. Je ne garde qu'un essai peu concluant sur Cracovie (qui a donné naissance aux Uberm) qui n'a fait que faiblement irradier la zone sans trop détruire. Le Koningrad, déçu cherche à améliorer la chose.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Fred Boot
Lecteur


Inscrit le: 08 Oct 2003
Messages: 57
Localisation: Paris

MessagePosté le: 29 Fév 2004 18:14    Sujet du message: Répondre en citant

Une autre chose concernant les "Uberm": que la radiation soit l'origine des mutations, pourquoi pas (c'est un jeu, après tout), mais je pense qu'il faudrait que les savants aient un rôle plus important dans le développement de ces facultés étonnantes... qui de fait occasionneraient des psychoses avec l'absorption massive de drogues spécifiques pour calmer le tout.

Bref, mettre au premier plan certaines techniques "médicales" peu orthodoxes, plutôt que le hasard de la radiation...
_________________
Rejoignez PHENIX !

2040... Une poignée de rolistes subsiste: les D&Dés !
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Wyatt Scurlock
Lecteur


Inscrit le: 27 Fév 2004
Messages: 28

MessagePosté le: 29 Fév 2004 18:24    Sujet du message: Répondre en citant

Fred Boot a écrit:

Bref, mettre au premier plan certaines techniques "médicales" peu orthodoxes, plutôt que le hasard de la radiation...

Effectivement, ils subissent un dressage complet. Le terme est volontairement dégradant. De plus il servent quand ils sont petits ou peu puissants pour des expérimentations, vu qu'ils constituent pour le NeuReich des éventuels surhommes.
Je vais dévelloper ça. Ils sont puissants, diablement puissants pour certains, il est évident qu'ils doivent être muselés par le pouvoir si ce dernier veut les contrôler. Je pensais même les numéroter histoire de mieux les contrôler, mais je me rapproche trop d'un jeu d'un ami sur le coup. Donc je cherche un truc plus original pour les contrôler et les administrer
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Brain.Salad
Lecteur


Inscrit le: 28 Mai 2003
Messages: 340
Localisation: Sodaville / Miettes Monde / Dédale

MessagePosté le: 29 Fév 2004 20:45    Sujet du message: Répondre en citant

Wyatt Scurlock a écrit:
Jespère fortement que je pencherais vers la première optique. C'ets mon but et c'est pourquoi ce jeu fut si long à germer dans ma tête. Et je ferais tout pour, y compris venir ici poser des questions, harceler Brainny (...)


Sexuellement ? Maléfique
_________________
"Je veux pas dire que c'est nul à chier, mais c'est bien imité"
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Wyatt Scurlock
Lecteur


Inscrit le: 27 Fév 2004
Messages: 28

MessagePosté le: 29 Fév 2004 20:47    Sujet du message: Répondre en citant

Brain.Salad a écrit:
Wyatt Scurlock a écrit:
Jespère fortement que je pencherais vers la première optique. C'ets mon but et c'est pourquoi ce jeu fut si long à germer dans ma tête. Et je ferais tout pour, y compris venir ici poser des questions, harceler Brainny (...)


Sexuellement ? Maléfique


Evidemment, ct'e question ?
Je suis célibataire et tu es plutôt un beau parti ! Mort de rire
Malheureusement, ton coeur est pris par Fernand !
Ah gros malheur ! Pleure ou Très triste
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Brain.Salad
Lecteur


Inscrit le: 28 Mai 2003
Messages: 340
Localisation: Sodaville / Miettes Monde / Dédale

MessagePosté le: 29 Fév 2004 20:53    Sujet du message: Répondre en citant

Oui, notre histoire d'amour est impossible...
_________________
"Je veux pas dire que c'est nul à chier, mais c'est bien imité"
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Invité






MessagePosté le: 01 Mar 2004 9:06    Sujet du message: Répondre en citant

Franchement j'aime bien le style de ton jeu, et cette petite pirouette historique bien inspirée ( faisons de la lêche Clin d'oeil) t'évitera en effet bien des soucis.

Pareil que certains, si y a besoin d'un coup de patte, dès que j'ai fini la refonte graphique de jdo, j'suis dispo. Ayant des vagues racines polonaises de çi de là je peux te retrouver des noms, des plans, des références.

D'ailleurs si tu veux un truc très célèbre, prends la cathédrale des crânes. C'est bien polonais: C'est une chapelle (même si le nom officiel du lieu est cathédrale) faite en ossements humains en mémoire des morts de la première grande guerre (ou les polonais ont -comme à une sanglante habitude- morflé sévèrement)

Venons en vite fait à notre ami RiP. Tu estime que je t'ai mal lu, bon bah prenons toi au pied de la lettre:

Citation:
J'adore les gens comme toi. Ils ergotent et polémiques juste pour le plaisir de jeter de l'huile sur le feu.


C'est l'exemple type de ce que je te reproche: Des tailles personnelles pas franchement justifiés, et qui semblent n'avoir pour autre but que d'égratigner. Range ce genre d'outils au placard.

Citation:
Je tiens à t'assurer que, comme tu sembles vouloir le sous entendre, que:
Je ne suis pas agressif: je suis juste déterminé


Déterminé à quoi? C'est une discussion pas une guerre...

Citation:
et n'est jamais était grossier.

Grossier, non. Mais JE (moi, ma petite personne douée de raison et de sentiment...) t'ai trouvé blessant, inutilement, oui. Ai je tord? J'en espère pas moins.

Citation:

Je ne mets pas de côté les autres atrocités (Pol Pot, Staline, Croisades, guerre de religion, rwanda, etc etc).
(A ce sujet, le thème du décor de Wyatt est super brûlant puisqu'il met en action les reliquats des deux régimes les plus sanglants de l'histoire du 20ème siècle)


La façon dont tu en a parlé on avait l'impression que c'était "moins pire", moins grave...

Citation:
Je veux juste exprimer que cela ne minimise pas les atrocités nazis ou staliniennes pas plus que les croisades ne le font.


Malheureusement, si tu relis l'Histoire (chose qui fait parti des mes occupations actuelles, ayant une copine future Historienne et étant passionné d'archéologie)

tu peux t'appercevoir de quelques petites choses:

- Ces massacres étaient prévisibles
- On aurait pu (et du) les éviter
- Les nombres de morts des massacres d'état croit avec la technique. Plus la technique prends de l'ampleur, plus les massacres gagnent en nombre (et d'ailleurs la population mondiale tends à ).

Mon troisième point veut principalement dire que les milliers de morts de la St Barthélémy sont - à l'époque- presque équivalent des millions dont on parlait au dessus.

La france à l'époque n'était vraiment pas aussi peuplée (a vrai dire la population n'a explosé qu'après Napoléon) et un tel massacre a vraiment saigné le pays à blanc. Ce fut une execution systématique, orchestrée de tous les protestants de France et de Navarre. Est ce comparable aux millions de morts juifs de cette seconde guerre?

Non. Tellement de temps, de faits,... Comparer et dire que l'un est plus grave que l'autre, c'est monstrueux pour l'autre. Tu dis que tu ne le fait pas, mais...

Code:
Tu estimes qu'il n'y a pas de degrés dans l'horreur ? C'est ton droit. Pour ma part, je fais une distinction entre La nuit de la Saint Barthélemy, le Massacre de St Jean d'Acre mené par Geodffroy de Bouillon et la Shoa ou les Goulag Stalinien ou les Massacres Rwandais.
Dans le premier cas, il s'agit d'atrocité ponctuelles et plus ou moins prémédités. dans le second de génocides prémédités, systématisé et utilisant tous les moyens humains pour être mis en oeuvre dans les meilleurs conditions.


Ca, ca dit exactement le contraire. Donc tu me semble un peu te contredire dans ton discours... Moi je veux pas en faire de degrés dans l'horreur. Tous ces faits sont horribles et ne devraient plus se reproduire. Mais...Ce n'est qu'une conception de la vie et de la mort, la mienne... Je l'impose à personne.

Citation:
Ne pas mettre de degrés dans l'horreur c'est un peu mettre Charles Manson au même niveau que mon boucher qui vient, sur un coup de sang, de tuer sa femme.


Compare pas ce qui n'est pas comparable... On parlait de massacres d'état je te le rappèle.

Citation:
De plus je ne minimise rien pour faire passer la Shoa en premier. Mon intention n'est même pas de faire passer la shoa en premier. J'ai juste un peu plus parlé des Nazis et de leur atrocités car il s'agissait des thèmes qui sont vite venus à la surface avant même que j'écrive ma première participation à ce sujet.


Normal, il s'agissait du thème du sujet depuis le début: "Eviter que Wyatt prenne des réflexions abruptes comme celles qu'on a pu

Citation:
(sans mettre pour autant, en avant les juifs d'ailleurs: il y avait aussi des opposants politiques, des résistants, des malades mentaux, des handicapés dans les camps, je le sais et je m'en souviens)


Cette remarque était plutot destiné à Wyatt. J'aurais été "déçu" si son jeu ne mentionnait "que" les juifs. La Haine n'a épargné personne, du "pauvre gars qui se trouvait là par hasard" au "dangereux ennemi d'état".
Revenir en haut de page
Wyatt Scurlock
Lecteur


Inscrit le: 27 Fév 2004
Messages: 28

MessagePosté le: 01 Mar 2004 10:07    Sujet du message: Répondre en citant

Merci pour l'idée de la Cathédrale des Cranes, c'est symbolique et une bonne inspi.

J'accepte tout à fait ta proposition d'aide, avec grand plaisir.

Quand au débat sur la cruauté nazie, je dois dire qu'il me parait sans fin et inutile, alors autant zapper ces échelles et comptes morbides afin de se concentrer sur le sujet non ?
Quand aux camps, je sais bien qu'ils n'ont pas acceuilli que des Juifs, ce sont les résistants allemands qui les ont rodé en tout premier lieu, et il y a eu les homosexuels et tout ce qui était considéré pervers et sortant de la norme les Tziganes, les opposants politiques comme les resistants ou certains membres du clergé, les criminels de droit commun, certains malades mentaux (qui ne furent pas assassinés par euthanasie), les prisonniers russes (qui servirent beaucoup pour des expérimentations). Tous avaient droit à une marque distinctive différente sur leur uniforme, de l'étoile jaune au triangle rouge en passant par le rose.
J'aimerais à ce propos, pour en finir avec ça dire que mes connaissances sur le sujet sont claires et précises et que probablement ici personne n'a rien à m'apprendre, et je suis conscient de ne rien avoir à apprendre à personne.
Si j'ai pris des raccourcis, c'était dans le cadre d'un jeu de fiction et aucunement un reflet d'une méconnaissance sur le sujet.
Certe, je ne suis pas spécialiste de cette époque et j'en ignore encore énormément de tenants et d'aboutissants mais je n'ai pas besoin que l'on vienne me clamer effectivement ce genre de précicion.
M'aider pour mon jeu à dévelloper, me dire que le traitement de tel ou tel élement est maladroit, insultant etc avec grand plaisir... Mais s'il vous plaît pas de leçon d'Histoire. Pas à moi, et pas sur cette période. Merci.

Maintenant, j'aimerais vraiment que l'on passe à autre chose, sincérement.

J'ai pensé à évoquer néanmoins la montée de la sombre bête par le biais d'un scientifique du NeuReich, spécialisé dans les Uberm. Ce bonhomme commencerait à évoquer des thèses aussi sombres qu'ignobles, racistes et inhumaines, même pour son camp. Sa faction, car il aurait rallié du soutien parmis les officiers commencerait à grandir peu à peu, étant de plus en plus influente, malgré les tentatives de certains pour le confiner et limiter sa puissance grandissante.
Ainsi on aurait des méchants dans un camp déjà pas vraiment sympa. Des ordures abjectes qui peu à peu arriveraient à se faire entendre et dont les solutions trouveraient écho dans un camp fatigué par la guerre...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jeux d'Ombres Index du Forum -> [JdRa] Création Toutes les heures sont au format GMT
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivante
Page 6 sur 8

 
Sauter vers:  
Vous pouvez poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com

Anti Bot Question MOD - phpBB MOD against Spam Bots
Inscriptions bloqués / messages: 427 / 47