Jeux d'Ombres Index du Forum Jeux d'Ombres
Lumière sur les jeux de rôles amateurs.
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Sujet délicat à traiter
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jeux d'Ombres Index du Forum -> [JdRa] Création
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
GO@T
Lecteur


Inscrit le: 13 Nov 2003
Messages: 58
Localisation: Nancy

MessagePosté le: 02 Mar 2004 13:08    Sujet du message: Répondre en citant

Pffffffffff, j'ai bien essayé de lire et de suivre cette discussion, mais entre les posts de 3-4 pages et les engueulades interminables....

Brefr, vu qu'il n'y a pas de raison que je n'y aille pas de mon grain de sel: Je tiens déjà à préciser que je n'agresse personne.

Moi je suis pour la version 2ème GM qui dure. Pourtant j'ai des origines juives. Non, je ne renie pas mes origines, je ne suis pas au FN, blablabla...

Pourquoi? ben justement pq ca marque plus et que ce jeu fera réfléchir (devoir de mémoire, ca rapelle des choses à certains?).

Maintenant, je suis convaincu que Wyatt n'a aucune optique "raciste" (sinon je ne comprends pas le titre du topic!).

MAIS: je suis outré de telles remarques:

Citation:
Après tout les nazis n'ont pas eu le monopole des atrocités effectivement.


Citation:
Il ne reste plus de Juifs, ils ont soit disparu soit réussi (et c'est plus rare, beaucoup plus rare) à se faire oublier.


Et je comprends les interventions musclées de certains. M'est avis que la fourche de l'ami Wyatt a simplement languée.

Ce projet est très intéressant mais à prendre avec des pincettes. Pourtant, moi je suis motivé pour essayer. Je n'ai pas de soucis avec les possibles dérives de certains: ils y arriveront toujours (souvenirs de parties de Magna veritas...). Le jeu que je prépare va devoir "s'enorgueillir" d'une longue intro à cause de ca (style polar noir), je ne peux certes pas dire que rédiger un tel truc m'enchante mais il va bien falloir pour éviter d'être taxé de "pousse à la violence" ou de "jeu de gamins de 16 ans". Marrant comme une étiquette est facile à coller à qq chose... et dure à enlever.

Comme tout le monde ici te le dit, Wyatt, continue mais bétonne ton intro en précisant bien ce qu'il est "souhaitable" de jouer et une partie de conseils de maîtrise serait bienvenue à mon avis. Ce projet est ultra intéressant justement de par son côté équivoque. Ne vous enflammez pas: je veux juste dire qu'il devrait (pitet) permettre à certains (dont moi) de réfléchir à ce genre de choses avec un regard nouveau (autre que "ouais j'ai vu ca en quatrième" Ca, c'est pour les francais, je ne connais pas les équivalences scolaires ailleurs).

Le passage 1GM va faire perdre de son intéret au sujet, à mon humble avis, même si, personnellement, l'iconographie me séduit plus (j'aime moyen le profil SS perso). Putain, le pianiste se passe pas pendant la 2GM et pourtant c'est reconnu comme un chef d'oeuvre (faites pas attention, j'adore polanski), comme une oeuvre capable de faire réfléchir, non?

Au passage, niveau iconographie, on n'a pas du tout les mêmes inspis mais niveau musique (joy division entre autres) bcp + apparamment. Clin d'oeil

Donc, voilà, loin de moi l'idée de jeter de l'huile sur le feu.
_________________
Il vaut mieux être le premier de sa race que le dernier...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
Wyatt Scurlock
Lecteur


Inscrit le: 27 Fév 2004
Messages: 28

MessagePosté le: 02 Mar 2004 13:48    Sujet du message: Répondre en citant

Merci à toi GO@T pour ces remarques. Mais je crois que mon choix est fait. En décalant l'époque, j'intègre les deux guerres dans le même conflit, je peux traiter les élements de la première guerre qui me bottent, évoquer l'ambiance de la seconde, sans devoir gérer des sujets plus que casse-gueule qui ont conduit aux phrases que tu déplores et au "débat" qui a agité le sujet. Ayant pour ambition de diffuser ce jeu d'une manière ou d'une autre, persuadé de son potentiel (sans prétention, je n'évoque que le potentiel pas le produit fini) par quelque uns, je ne veux pas qu'il y est le moindre doute sur mes opinions politiques. Je mettrais de toute manière un avertissement car WarsaW va traiter de la guerre et des totalitarismes, et de ce fait, des sujets sérieux et sensibles qui mériteront d'être précisés et détaillés dans leurs traitements et orientations...

Quand à Joy Division, ce groupe (divin et aucunement nazi comme son titre l'a pourtant suggeré à certains à leur époque) m'a carrément inspiré le nom du jeu (qui leur était inspiré de Bowie pour leur part).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Olivier Legrand
Lecteur


Inscrit le: 24 Juil 2003
Messages: 70

MessagePosté le: 02 Mar 2004 18:04    Sujet du message: Répondre en citant

Juste une petite précision / question à propos de Joy Division

Si j'ai bonne mémoire, WARSAW était bien le premier nom du groupe qui allait devenir, plus tard, JOY DIVISION.

Ce nom ("division de la joie") est la traduction du terme qu'utilisaient les soldats allemands durant la 2ème guerre mondiale (décidément...) pour désigner leurs bordels militaires sur le front de l'est, épouvantables maisons d'abattage remplies de malheureuses polonaises "racialement dégénérées" mais tout de même baisables (à la chaine, de préférence).

Quel rapport avec David Bowie ?
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Wyatt Scurlock
Lecteur


Inscrit le: 27 Fév 2004
Messages: 28

MessagePosté le: 02 Mar 2004 18:11    Sujet du message: Répondre en citant

Tu as effectivement bonne mémoire. D'où les accusations nombreuses de sympathie pour le nazisme que se prit en pleine poire, le groupe à ses débuts.

Mais faisons ça dans l'ordre.
Si Joy Division s'est d'abord appellée Warsaw, c'est avant tout en hommage au titre Warsawa de David Bowie qui figure sur l'album Low (de la trilogie berlinoise). Formidable morceau glacé complètement inédit, précurseur de ce qui deviendra la coldwave.
Assurément des tas de groupes comme Joy Division l'on écouté. Et apprécié. Au point que le premier nom du groupe en était un clin d'oeil direct.

Je crois que par la suite, Peace Love & Pitbull a repris ce titre à un moment, n'est ce pas Brain ? Puisque c'est ce que Warsaw t'avait évoqué en premier lieu ?
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Brain.Salad
Lecteur


Inscrit le: 28 Mai 2003
Messages: 340
Localisation: Sodaville / Miettes Monde / Dédale

MessagePosté le: 03 Mar 2004 11:27    Sujet du message: Répondre en citant

Oui, Warsaw est également un excellent morceau du premier album de Peace, Love & Pitbulls : Red Sonic Underwear.

A noter également le dernier morceau de la galette : Endless Masturbation, industrial en diable. Très content
_________________
"Je veux pas dire que c'est nul à chier, mais c'est bien imité"
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
skip
Lecteur


Inscrit le: 30 Juil 2003
Messages: 156
Localisation: Orléans (45)

MessagePosté le: 15 Mar 2004 15:04    Sujet du message: Répondre en citant

Quelqu'un a écrit:

Dans la conception de ce texte d'introduction, je pense qu'ici plus d'un serait prêt à t'aider. C'est même, je trouve, faire "avancer" le jdr que de devoir confronter cette activité aux sujets graves.

Je voudrais revenir sur cette phrase, que je trouve superbe, en faisant des comparaisons avec d'autres formes d'art (plus ou moins) récentes, comme la BD. Au début, ça n'était qu'un mode d'expression très gentillet pour un public enfantin et sans aucune ambiguïté.
Aujourd'hui, on a eu Maus (beau à en pleurer) ou bien Requiem (dans un genre complètement différent) qui vont traiter de la WW2.
Je pense que c'est une preuve de maturité que d'être capable de réflechir, de regarder en arrière sur notre passé pour le jeu de rôle.
Et ton jeu me semble l'une de ces étapes vers cette maturité.

le pas en arrière vers la WW1 me semble dommage (bien que justifié dan sune certaine mesure) car le symbole n'est plus le même.
outre le fait que <mode prepared_to_be_flamed> tu cèdes au "politiquement correct" </mode>, mais tu perds une certaine cohérence (quid de l'Europe de l'Ouest ?), tu perds tes références et tu risques de faire un gros fourre-tout indigeste.
De plus, ta première mouture m'a fait pensé à 1984 de G. Orwell (Celui qui contrôle le passé contrôle le futur. celui qui contrôle le présent contrôle le passé) et tu risques de perdre ceci.
enfin voilà, j'aime beaucoup le projet tout de même, mais ton jeu y perdrait à mon avis.
_________________
Hop !
Un nouveau baril gratuit sur ce forum !
Aux âmes bien sages, la valeur n'attend pas le nombre des messages.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail MSN Messenger
Wyatt Scurlock
Lecteur


Inscrit le: 27 Fév 2004
Messages: 28

MessagePosté le: 15 Mar 2004 19:33    Sujet du message: Répondre en citant

Hello
Alors je te préviens tout de suite, je ne vais pas te "flamer" de me reprocher de céder au politiquement correct, car c'est exactement ce que je fais et j'en ai conscience. Ceci dit, c'est indispensable. J'aurais vraiment aimé continuer dans le background d'origine. Mais la relative méprise qui eut lieu sur ce forum me démontre que je ne suis pas à l'abri d'être taxé de facho ou de néonazi à la parution du jeu.
Le fait de passer à ce glissement temporel est en gros un cheval de troie. Avec une première guerre mondiale qui ne s'arrête pas et l'action qui prend place dans les années 50-60, je peux évoquer à loisir les images et les ambiances de la Seconde Guerre Mondiale autant que celles de la Première. Peut de temp sépare ces conflits, et je vais toujours évoquer la montée des totalitarismes. Le côté russe aura eu sa révolution et sera dirigée par Staline (car en effet, ses millions de morts à lui (statistique ? Roulement des yeux ) choquent moins l'opinion publique) tandis que l'équivalent de l'Allemagne sera dirigée par une sorte de fils spirituel de Bismarck usé et haineux. Un homme qui perd pied et qui se laisse déborder par un scientifique, Kroenen, qui évoque de biens sombres thèses. Bref, on sent poindre la bête immonde et ses idées qui commencent à gagner du terrain, bref, un méchant chez les méchants...
Quand à la présence de l'Europe de l'Ouest, je ne l'aurais pas évoqué non plus dans la première mouture. La guerre concerne les deux camps et la Pologne, avec aussi des mercenaires d'autres pays mais pas de gouvernements... Le front est réduit et claustrophobique, on ne parle jamais de l'extérieur ou rarement, très rarement. Warsaw est le seul horizon
Pour ce qui est de 1984, c'est marrant car bien que j'ai adoré ce roman, je ne pensais pas trop avoir pioché dedans pour le jeu, mais cela devait être inconscient (faut dire que j'adore ce roman). Big Brother qui était un mélange d'Hitler et de Staline sera toujours présent, rassure toi. Car les camps sont tombés dans le totalitarisme, nécessaire pour prolonger la guerre, et que ces derniers contrôlent tout. Par exemple, les Historiens seront une faction disponible pour les joueurs. Il s'agira d'incarner des hommes et des femmes qui fouillent les ruines pour en retirer des livres, des vieux disques etc... afin de prouver qu'il ny' a pas toujours eu la guerre. Que jadis la paix a existé, même si c'était il y a si longtemps que personne ne s'en souvient. Ces Historiens sont chassés, les livres brulés (d'abord pour se chauffer, même par les populations, c'est plus utile ainsi pour eux que pour s'éduquer) notamment ceux qui évoquent les temps de paix. J'ai même pensé au fait que le sombre scientifique qui prend peu à peu le pouvoir a crée une milice spéciale traquant les Historiens. Tu vois, Orwell n'a finalement pas été oublié. A ce propos, j'ai écrit une petite nouvelle mettant en scène un Historien que je peux t'envoyer si tu veux... Très content

Donc effectivement, je cèe au politiquement correct mais je pense garder la cohérence du projet au mieux, tout en évitant les écueils que j'aurais pu rencontrer et une réputation dont je me passerais à loisir.
J'espère comme tu le dis, que mon jeu restera une contribution, aussi modeste soit-elle pour la maturité du JDR et le fait qu'il aborde des thèmes, on va dire, adultes et sombres, sombres car réels. C'est ainsi que je ne voulais pas faire l'hypocrisie de déplacer tout sur Mars dans le futur.
J'ai déplacé l'époque mais ce sera toujours aussi noir et desespéré. Ce sera toujours une dénonciation des logiques absurdes des guerres, de leur violence, des totalitarismes, de la hiérarchisation des races ou du rôle rabaissé de l'homme et de son utilisation horrible dans les conflits...
Je me documente, j'étudie, afin de ne pas faire ce fourre-tout que tu évoques et qui menace plus ce jeu maintenant qu'avant. Mais un solide travail uchronique permettra de construire un monde interessant.
J'espère arriver à garder une certaine cohérence, un certain esprit, celui qui m'animait au début. Il ne m'a pas quitté même si parfois je regrette ce glissement, le simple fait de revenir sur ce sujet me persuade que j'ai pris la bonne décision.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Antoine
Lecteur


Inscrit le: 09 Mar 2004
Messages: 1

MessagePosté le: 16 Mar 2004 16:49    Sujet du message: Répondre en citant

SAlut,

J'ajoute mon grain de sel en saluant cette initiative. Je fais partie de ces grands naïfs qui pensent que le jdr à le droit de s'attaquer à toutes sortes de sujets, à condition qu'on le fasse avec talent et humanité.
Même si le fait est que de nos jours, la réputation du jdr est telle que des projets qui ont les meilleures intentions du monde doivent être blindés sous peine d'être caricaturés et déformés par des observateurs bourrés d'a priori (je ne vise personne en particulier !!!).

Toutefois, je ne suis pas tt à fait d'accord sur le fait qu'une distanciation avec la réalité affaiblisse nécessaireement le sujet.
1984, puisqu'on l'a cité, est-il plus "politiquement correct" parce que les noms de pays sont imaginaires ? Je ne pense pas. Au contraire, il y gagne une universalité. Parce qu'Orwell ne visait pas un régime en particulier, mais les régimes totalitaires en général.

Dans le cas de Warsaw : Wyatt, souhaites-tu incriminer spécifiquement les régimes nazis et staliniens pour les horreurs de la seconde guerre ? Ou veux-tu, plus généralement, dénoncer toutes les idéologies absurdes, qui de tous temps et en tout lieu, ont amené des populations à se massacrer les unes les autres ?

Dans le premier cas, il te faudra coller à l'Histoire, et, sous peine d'amalgame, reprendre précisément les points qui font les horribles spécificités (et les points communs) de chacun de ces camps. Notamment, vouloir traiter du régime nazi sans parler des camps de concentration serait une hérésie. Là, on serait effectivement en plein dans le politiquement correct hypocrite, et même dans le révisionnisme le plus glauque. Mais on conçoit aussi clairement que c'est un point extrêmement délicat...

Dans le second cas, tu auras tout intérêt à prendre de la hauteur, pour traiter toute l'ampleur de ton sujet. Et le fantastique est fait pour ça : traiter des sujets graves "l'air de rien" en faisant semblant que "ça n'est pas de notre monde". Toute la difficulté du boulot est alors de bien faire comprendre que cette réalité imaginaire traduit des aspects bien concrets (et bien tristes) de la vraie vie.
Exemple typique, à retravailler au corps pour être + fin : tu as choisi d'introduire des mutants dans ton monde. Il est fort possible que ces mutants soit craints et détestés par la majorité de la population, et que le régime en place les pourchasse, voire les interne dans des "hôpitaux de sécurité" ou des "quartiers réservés" pour "le bien de tous"... Ce faisant, tu reprends le thème de toutes les minorités qui ont été traitées en boucs émissaires par la population et opprimés par les gouvernements en place.

Pour traiter le thème des "guerres meutrières menées au nom d'iédéologies absurdes", j'aurais carrément coupé tout lien avec une époque ou un événement donné, pour justement bien montrer que c'est une phénomène qui n'a pas d'âge et qui peut entraîner n'importe qui dans sa spirale mortelle (sans nécessairement aller sur Mars : juste en ne précisant rien). ET, pour ne pas perdre en force, j'aurais ,au niveau fin du background, développé les détails de l'univers qui nous ramènent à la réalité au travers de références aux conflits qui à travers l'histoire ont eu leur lot de monstruosités (par des références comme la cathédrale des crânes, par exemple).

Maintenant, je ne sais pas clairement quel est ton but. Et puis c'est ton jeu ,d'abord, alors débrouille-toi !!! Clin d'oeil

Antoine, impatient...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Wyatt Scurlock
Lecteur


Inscrit le: 27 Fév 2004
Messages: 28

MessagePosté le: 16 Mar 2004 17:58    Sujet du message: Répondre en citant

Arrgh ! Un message alors que j'allais partir !
Bon je répond vite fait, en précisant éventuellement plus tard. Désolé...
Effectivement, je compte bien m'éloigner de l'histoire mais aussi en reprendre néanmoins quelques élements et quelques figures historiques, à la manière de Retrofutur. Un jeu uchronique à cheval sur l'iconographie de la Première Guerre Mondiale et la Seconde.
J'ia essayé à l'origine de traiter un monde completement sans repères historiques clairs, mais cela n'était pas facile et plutôt brouillon. Il s'agit comme tu l'a suggeré de dénoncer les horreurs stériles des totalitarismes et le fait qu'ils conduisent à une impasse de douleur et de sang pour l'homme.
Le cas des mutants
Les mutants constituent une sorte d'homme nouveau (on les appelle les Uberm) pour certains (notamment une faction qui commence à prendre de l'importance, une faction dirigée par un scientifique aux thèses et aux idées nauséabondes, un méchant chez les méchants en somme) mais ils effraient les populations car il sont pour la plupart psychotiques ou atteints d'autres problèmes mentaux. Le gouvernement tente de les contrôler mais a le plus grand mal. Ils ne maitrisent pas totalement leur arme idéologique et se font parfois déborder.
A l'opposé, le stakhanov, soldat zombi est docile, obéit, fait peur lui aussi (encore plus car il est plus connu et plus nombreux) mais n'est pas capable d'initiative pertinente et cause la ruine de ceux qui ne croient qu'en la technologie et en l'homme utilitaire, l'homme objet en gros...
Tu vois, j'utilise les deux régimes parmis les pires de l'histoire et leurs idéologies dont je matérialise les allégories pour montrer en gros que ces dernières ne conduisent qu'à l'impasse, à la guerre et à la destruction. L'espoir viendra des petites communautés, des petites factions non alignées qui se battent pour reprendre le contrôle du passé (et comme le dit Big Brother.....) ou lutter contre les deux blocs. Bon certaines factions mineures sont aussi des méchantes également mais ne seront pas accessibles aux Pjs et feront figure d'ennemis parfois auss sauvages ou plus que les grandes (je pense aux blutgesteir, cf les fantômes de Ghosts of Mars pour l'inspi, en gros).

J'espère avoir été clair, je suis à la bourre à présent... Clin d'oeil
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
skip
Lecteur


Inscrit le: 30 Juil 2003
Messages: 156
Localisation: Orléans (45)

MessagePosté le: 16 Mar 2004 19:48    Sujet du message: Répondre en citant

Ton soldat zombie, je le trouve sympa, mais je ne retrouve pas le stackanovisme dedans...
j'aurais plutôt imaginé un soldat élevé à la dure dès l'enfance, dopé à l'hormone de croissance et drogué pour le rendre ultra-docile, un monstre capable de courir le marathon en quatre heure tous les jours avec son barda de 100 kg sur le dos...
C'est plutôt comme ça que je vois l'animal...
Et surdépendant à toutes ses drogues, qui le rendent complètement fou et surhumain (voire inhumain)...
_________________
Hop !
Un nouveau baril gratuit sur ce forum !
Aux âmes bien sages, la valeur n'attend pas le nombre des messages.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail MSN Messenger
Wyatt Scurlock
Lecteur


Inscrit le: 27 Fév 2004
Messages: 28

MessagePosté le: 17 Mar 2004 0:28    Sujet du message: Répondre en citant

Le stakhanov est un soldat qui ne dort pas, ne se nourrit pas, obéit tout le temps aux ordres, passe sa vie à se battre sans jamais se plaindre, peut continuer à combattre même à moitié déchiqueté ou cul de jatte. Il est conçu pour l'affrontement, il n'a que cela comme but. Il n'a jamais peur, jamais mal , n'a pas de famille, n'aime personne, est incroyablement fort, est très consciencieux et docile. C'est le parfait soldat modèle, le soldat totalement dévoué à son camp, si dévoué qu'il ne craint pas de mourir pour lui puisque c'est déjà fait...
Les Pjs qui pourront en incarner un auront eux quelque chose qui a survécu au processus, leur libre arbitre, leur volonté. Ils seront immanquablement des fugitifs obligé de voler le fluide qui permet au corps du stakhanov de se conserver... Des fugitifs dépendants et complètement traumatisés par leur expérience.

Ce sont les Uberm qui sont névropathes et complètement accros aux drogues (drogues qui les rendent un brin plus controlables).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Xaramis
Lecteur


Inscrit le: 30 Nov 2003
Messages: 129
Localisation: Bayonne

MessagePosté le: 21 Mar 2004 17:34    Sujet du message: Répondre en citant

(Petit message perso : Salut Wyatt ! content de te croiser ici aussi Sourire )


En lisant ce que tu dis du stakhanov, cela me fait penser, "visuellement", à la BD d'Enki Bila, Exterminateur 17.


Pour ce qui est du cadre "historique", je comprends, au vu des réactions le plus souvent épidermiques soulevées par l'exposé du cadre de ton projet de jeu, ta décision de faire diverger le background de Warsaw plus tôt par rapport à notre Histoire à nous.
Mais je ne suis pas sûr que les forumistes qui ont réagi à propos de ton projet ont réagi, par ailleurs, sur le fait qu'il n'y a aucune mention d'information spécifique, par exemple, au génocide des Amérindiens en introduction de Gurps Western. Vingt ans d'expérience du JDR me conduisent à penser que pas mal de rôlistes n'ont aucun mal à incarner des personnages déviants, psychopathes et autres assassins en se retranchant derrière la "distance" induite par le cadre de jeu. Incarner des pirates dans Capitaine Vaudou ou dans Pavillon Noir, ça paraît normal aux joueurs de rôle. Evidemment, ce n'est pas du même ordre qu'évoquer un génocide, mais à l'échelle du PJ, je ne trouve pas ça anodin quand même.

A ma connaissance, un des rares jeux dans lequel taper sur un autre perso est "sans incidence", ça doit être Toon.

Pour ma part, il m'est arrivé de faire jouer des parties de JDR ayant pour cadre de ce qui était l'URSS (et surtout celle des années Brejnev), dans des intrigues inspirées des romans comme Gorki Park (de M. Cruz Smith), ou Une place vraiment rouge (de Topol et Nezhnanski). Cela fait-il de moi et de mes copains joueurs des staliniens ?

Wyatt, tu trouveras toujours en face de toi des gens qui iront chercher la petite bête pour te faire des procès d'intention, à cause des choix que tu auras faits pour faire "dévier" l'Histoire et créer le background de ton jeu.
Pour ma part, je suis (positivement) curieux de voir ce que donnera Warsaw.

(Et je retourne travailler à mon projet, un JDR pas noir du tout, dans un monde pas gris, celui de notre bon vieux monde à nous, au XVIIIe siècle. Et j'emmerde, par avance, ceux qui me traiteront de monarchiste - pour avoir osé écrire un jeu qui se déroule sous Louis XV et se sert de la Cour pour un de ses décors -, ou de colonialiste pour avoir osé écrire un jeu qui aura pour un autre de ses décors les Indes orientales Clin d'oeil ).
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Rudeboy
Invité





MessagePosté le: 12 Avr 2004 14:23    Sujet du message: Répondre en citant

Salut, comme d'habitude j'arrive après la bataille et tout et tout, mais bon. Je vais pas rentrer dans la discution mais je voulait juste préciser un point ou deux.
Connaissez vous vraiment ce qu'est un Skinhead? Savez vous quelle est la différence avec un Bonehead? A l'évidence non et pourtant vous continuez à cracher sur un truc que vous connaissez pas. Voici donc un condencé de l'histoire du mouvement:
Angleterre années soixantes, le pays connais une très forte immigration jamaïcaine. Ils rapportent avec eux Ska, Reggae et ganja. Ils s'installent dans les banlieux ou habitent déjà ce que furent les Mods et leurs enfants. C'est dans cette ambiance prolétaire et peu argentée que les populations vont se mélanger. Les jamaïcains aiment la bière et les anglais la fume et cette nouvelle musique. 1968 est en quelque sorte la naissance du mouvement Skinhead, le vrai. C'est la rencontre de deux mondes, les émmigrés des antilles et les ouvriers des banlieux. Les blancs se mettent au Ska et au Reggae, c'est la déferlante dans toute l'europe, c'est la fête, les noires adoptent un mode vestimentaire commun avec les blancs (et les pakistanais, oui oui). Les deux cultures se retrouvent autour d'une même identité. Pas de haine, de racisme ni de préjugés, juste le partage, l'ouverture et l'Amour de la Musique.
C'est bien plus tard, fin 70 avec la naissance du Punk que le parti national socialiste anglais récupère une partie de cette jeunesse desoeuvrée, c'est la crise, no futur, ils ont pas trop de mal à leur monter la tête avec leurs conneries. C'est ici qu'il y à rupture, ceux sont eux que vous connaissez comme skin.
Pour un vrai Skin (ou Skin Trojan, du nom du mythique label), ces gens la sont des Boneheads et n'ont d'ailleurs au niveau vestimentaire que de rares points communs avec les Vrais.
Les Skins sont à la base un mouvement musicale et vestimentaire, pas d'idéologique. Même si il existe un esprit Skin. Les vrai ne sont pasplus hainuex et nazi que les Hip Hop, métalleux, skaters et tralala.
Voilà merci pour votre attention, maintenant que vous êtes au courrant, si ça ressenble à un Skin, que ça à le gout d'un Skin (bière), que ça écoute du Ska et que c'est un sale facho-nazi, C'EST PAS UN VRAI SKIN, il n'en mérite même pas le nom.
Revenir en haut de page
Brain.Salad
Lecteur


Inscrit le: 28 Mai 2003
Messages: 340
Localisation: Sodaville / Miettes Monde / Dédale

MessagePosté le: 12 Avr 2004 21:00    Sujet du message: Répondre en citant

Bin écoute c'est formidable mais moi j'aimerais juste qu'on parle jdr... Merci de pas relancer le schmilblick.
_________________
"Je veux pas dire que c'est nul à chier, mais c'est bien imité"
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Wyatt Scurlock
Lecteur


Inscrit le: 27 Fév 2004
Messages: 28

MessagePosté le: 14 Avr 2004 0:31    Sujet du message: Répondre en citant

Merci pour ce condensé sur l'histoire des mouvements musicaux. La semaine prochaine, on étudiera les affrontements entre mods et rockers sur les plages de Bristol.

Nan, sérieusement, tu n'as pas tort, on devrait effectivement dire Bonehead certe. J'ai souscrit à l'usage sans préciser effectivement mais j'avais autre chose à faire à l'origine que de jouer sur les mots, crois moi. Le sens courant est dommageable au mouvement comme tu l'as souligné. Surtout que les skins sont pas les derniers pour se foutre sur la gueule avec les fachos.

Mais, bon c'est jdr ici, et malgré cette incartade introductive fort malheureuse, on va essayer de ne parler que de ça à présent.

Merci quand même de la précision. Clin d'oeil
Par contre si tu pouvais éviter le ton condescandant de celui qui sait, ce serait pas mal non plus.
_________________
"Wouaf wouaf" aboient en choeur les chiens de Pavlov.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jeux d'Ombres Index du Forum -> [JdRa] Création Toutes les heures sont au format GMT
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivante
Page 7 sur 8

 
Sauter vers:  
Vous pouvez poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com

Anti Bot Question MOD - phpBB MOD against Spam Bots
Inscriptions bloqués / messages: 427 / 47