Jeux d'Ombres Index du Forum Jeux d'Ombres
Lumière sur les jeux de rôles amateurs.
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

De la frustration des nouveaux auteurs de JDRa
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jeux d'Ombres Index du Forum -> [JdRa] Création
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Arc-en-Gel
Lecteur


Inscrit le: 30 Avr 2004
Messages: 83
Localisation: Davis, Californie

MessagePosté le: 13 Mai 2004 23:32    Sujet du message: Répondre en citant

suis d'accord avec Hikaki, voyant ce qu'est devenu La Cour d'Oberon, on ne peut qu'applaudir le boulot effectue Moqueur
le net, c'est bien, mais avant de se faire entendre dans le brouhaha intanpestif, ca demande du temps et de l'energie!
_________________
Ah, Sevarius et Kronar, mes stupides enfants. A quoi pensiez vous?
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Justin Justis
Invité





MessagePosté le: 14 Mai 2004 7:49    Sujet du message: Répondre en citant

Cool Putain, la cour Obéron!!! J'ai dld ce qui est pour moi le meilleur jeu sur le SdA & ai fait jouer qq parties à Pyromago (hein que tu as sué avec l'ent maléfique!?!). Vous avez bien profité de l'arrivée de la trilogie au ciné ou pas?
C'est vrai que j'ai fait partie de ceux qui se servent sans remercier mais depuis que nous avons mis nos "oeuvres" Confus sur la toile, modestement, je laisse un petit mot.
L'aventure du JdR, c'est long (jai 33 ans et fète mes 20 ans de jeu cette année), parfois gratifiant (mon premier fanzine papier, 1 numéro vendu), parfois moins (mes JdRa vite mis sur le net & mal finis) mais le plaisir du jeu, c'est quand mm la première motivation, non?
Faire SON JdRA, c'est pour partager avec son groupe de joueur des aventures dans un monde que les jeux du commerce ne proposent pas, non?
Pas seulement dans le but de le jeter en pature des internautes dans le cirque de la toile? Hein, non???
Revenir en haut de page
Hikaki
Lecteur


Inscrit le: 13 Mai 2004
Messages: 58

MessagePosté le: 14 Mai 2004 8:18    Sujet du message: Répondre en citant

Justin Justis a écrit:
Vous avez bien profité de l'arrivée de la trilogie au ciné ou pas?

Hélas Clin d'oeil, oui ! Je recevais trois demandes par jour avant et après chaque sortie ! Cela s'est calmé, heureusement.
Citation:
C'est vrai que j'ai fait partie de ceux qui se servent sans remercier

Et vous venez vous plaindre après ? Clin d'oeil
Citation:
le plaisir du jeu, c'est quand mm la première motivation, non?
Faire SON JdRA, c'est pour partager avec son groupe de joueur des aventures dans un monde que les jeux du commerce ne proposent pas, non?
Pas seulement dans le but de le jeter en pature des internautes dans le cirque de la toile? Hein, non???


Justement, par exemple, nos jeux ne devaient servir qu'à notre groupe de joueurs. Nous avons mis TA en ligne sous la pression d'internautes, mais cela demande bien plus de travail et de suivi que lorsqu'on ne le garde que pour soi. D'où, peut-être, certains découragements (passés, car maintenant tout va bien pour nous !).

Hikaki

PS : je tiens à signaler, d'ailleurs, que pendant quelques années, la Cour d'Obéron, c'était juste deux personnes : Usher et moi.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Arc-en-Gel
Lecteur


Inscrit le: 30 Avr 2004
Messages: 83
Localisation: Davis, Californie

MessagePosté le: 14 Mai 2004 18:13    Sujet du message: Répondre en citant

c'est un peu pour ca que mes jeux ne sont pas sur internet Clin d'oeil

ceci dit, a partir du moment ou on le met sur internet, c'est qu'on souhaite que les autres le decouvrent et le jouent parcequ'on pense qu'il est bon et qu'il vaut le detour, donc c'est un peu normal qu'il evolue d'une autre facon que celle prevue originellement.
_________________
Ah, Sevarius et Kronar, mes stupides enfants. A quoi pensiez vous?
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Favouille
Lecteur


Inscrit le: 31 Mai 2003
Messages: 11

MessagePosté le: 14 Mai 2004 18:21    Sujet du message: Répondre en citant

Citation:
le plaisir du jeu, c'est quand mm la première motivation, non?
Faire SON JdRA, c'est pour partager avec son groupe de joueur des aventures dans un monde que les jeux du commerce ne proposent pas, non?
Pas seulement dans le but de le jeter en pature des internautes dans le cirque de la toile? Hein, non???


Pas forcément. Perso je ne joue plus aux jeux de rôle mais j'éprouve tout de même le besoin et l'envie d'en écrire. Comme certains peuvent créer autre chose. Moi j'aime créer ce mélange de jeu et de livre. Même si je ne joue pas à mes jeux, ca me pose pas de problème.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Justin Justis
Invité





MessagePosté le: 14 Mai 2004 20:43    Sujet du message: Répondre en citant

Pas forcément. Perso je ne joue plus aux jeux de rôle mais j'éprouve tout de même le besoin et l'envie d'en écrire.
Moi j'aime créer ce mélange de jeu et de livre. Même si je ne joue pas à mes jeux, ca me pose pas de problème.[/quote]


Mais comment savoir si un jeu plait sans le tester??
Revenir en haut de page
Hikaki
Lecteur


Inscrit le: 13 Mai 2004
Messages: 58

MessagePosté le: 14 Mai 2004 21:06    Sujet du message: Répondre en citant

Je pense que savoir si le jeu plaît n'est pas important dans ce cas-là : il nous parle d'envie compulsive d'écrire, comme certains ont des envies compulsives de chocolat ! Clin d'oeil
Honnêtement, si ton jeu te plaît, s'il plaît à tes joueurs, n'est-ce pas le principal ? Notre but, avec la Cour, n'était pas de plaire, mais de partager ce qui nous plaisait : si cela pouvait être utile à quelqu'un d'autre, tant mieux ! Que cela plaise est un plus très appréciable, ceci dit ! Et dire que cela ne nous fait pas plaisir serait mentir, bien évidemment.

Hikaki
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
JeePee
Lecteur


Inscrit le: 23 Mar 2004
Messages: 31
Localisation: Belgique

MessagePosté le: 14 Mai 2004 21:22    Sujet du message: Répondre en citant

Je viens de lire la dernière remarque de Justin Justis... je suis +/- dans le même cas; j'ai arrêté de jouer (surtout de maîtriser) depuis un moment faut de temps à consacrer au jdr (après quant même plus de dix ans d'activité) mais je conserve tjrs cette avis d"écrire, de créer des mondes, des univers et de les mettre en musique dans un jdr.
Pendant 10 ans, j'ai surtout maîtrisé mais je n'ai jamais créé de jeu à moi... un jdra en somme.
Maintenant, et bien que je ne dispose pas du temps nécessaire pour jouer (difficile de libérer une soirée même par mois quand on bosse et qu'on est père de famille), j'ai tout de même un heure ou deux par jour pour écrire (dans le train en allant au boulot et sur le temps de la pause midi). Et là, j'écris... un jdra... et cela même si je sais que je ne pourrai sans doute jamais faire jouer mon jeu.

Pour les tests, je peux compter sur quelques connaissances qui jouent encore mais bon, c'est vrai que c'est un peu frustant.

Et malgré cette frustation, je garde toujours en moi cette envie d''écrire.... et tant pis si mon jeu ne me plait qu'à moi.

JeePee
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Favouille
Lecteur


Inscrit le: 31 Mai 2003
Messages: 11

MessagePosté le: 14 Mai 2004 21:26    Sujet du message: Répondre en citant

Justin Justis a écrit:
Pas forcément. Perso je ne joue plus aux jeux de rôle mais j'éprouve tout de même le besoin et l'envie d'en écrire.
Moi j'aime créer ce mélange de jeu et de livre. Même si je ne joue pas à mes jeux, ca me pose pas de problème.



Mais comment savoir si un jeu plait sans le tester??[/quote]

Le tester pour savoir s'il plait? Plaire à qui?
Perso je n'ai pas besoin de jouer à un jeu pour savoir s'il me plait ou non. Les mondes que j'invente vivent dans ma tête assez fortement comme ca Clin d'oeil
S'il plait à d'autres, tant mieux c'est une grande satisfaction comme quand on partage la vision d'un bon film mais ce n'est pas mon but premier. Tout comme je peux voir un film en étant seul et l'apprécier. Et puis si on fait quelque chose avec amour, passion et minutie, je suis sur que ca plaira à d'autres personnes.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Olivier Legrand
Lecteur


Inscrit le: 24 Juil 2003
Messages: 70

MessagePosté le: 14 Mai 2004 21:35    Sujet du message: Répondre en citant

(Un thread décidément très intéressant Sourire )

Personnellement, je n'aime pas trop passer du temps à créer un jeu si ce n'est pas pour y jouer. Pour Imperium, par exemple, je souhaitais vraiment pouvoir mener qqch qui se déroule dans cet univers et pas forcément "écrire pour écrire". Si je ne jouais pas à mes jdr, j'aurais un peu l'impression qu'ils n'existent pas vraiment... Confus et je crois aussi que j'en ressentirais une certaine frustration.


Cela dit, je crois que les choses varient aussi d'un jeu à l'autre. Ainsi, dans le cas de Solomon Kane (que je compte bien pouvoir mener sur une base régulière, un jour ou l'autre...), c'était un vieux projet (mes toutes premières notes sur le sujet remontent à... 1985 !!!) que j'ai concrétisé avec le sentiment de rendre une sorte d'hommage à Robert Howard, un écrivain qui a profondément marqué mes jeunes années (et pour qui j'éprouve encore une vive fascination). Roulement des yeux

Mais revenons au sujet. Je ne vois vraiment pas les choses comme Favouille. Pour moi, je crois qu'une des choses qui a un peu "tué" le jdr français, dans les années 90, bien plus, finalement, que Magic, Games Workshop ou autres, c'était la multiplication de jeux et de suppléments écrits par des "professionnels de la profession" qui ne jouaient pratiquement plus ou plus du tout - et cela se ressentait franchement à la lecture de leurs oeuvres. Pour moi, il y a une grande différence entre écrire un jeu et écrire de la fiction : les compétences nécessaires sont différentes, ainsi que la finalité et la raison d'être du projet. Pour moi, ce n'est pas quand j'écris Imperium, Uchronia ou autre que j'ai l'impression d'être un conteur, mais bien quand je mène une partie de jdr (qu'il s'agisse d'un de mes jdr ou d'un autre). D'où, sans doute, mon besoin (et mon envie) de rester un MJ actif et créatif.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Invité






MessagePosté le: 14 Mai 2004 22:03    Sujet du message: Répondre en citant

totalement d'accord avec Olivier.
le fait est qu'il est evident a la lecture de certains scenarios du commerce qu'ils n'ont jamais ete testes...
finalement, tout ce que l'on peut ecrire ne sert que de support au jeu, rien de plus, a nous donc d'en faire des supports interessants et surtout utiles!
Revenir en haut de page
Arc-en-Gel
Lecteur


Inscrit le: 30 Avr 2004
Messages: 83
Localisation: Davis, Californie

MessagePosté le: 14 Mai 2004 22:17    Sujet du message: Répondre en citant

le probleme est qu'il est parfois difficile de faire la difference entre ecrire un roman et ecrire un JdR. un excellent exemple que tout le monde coonnait a priori est la Terre du Milieu. Il s'agit d'un monde issu de romans, la description du monde est faite pour faciliter la lecture du roman et non pas pour y jouer. il y a des cartes, des dessins et de tres nombreuses descriptions, mais ca reste un roman parcequ'il n'implique pas le lecteur comme joueur.
un scenario peut etre genial, plein de ressources et tres imaginatif mais s'il ne respecte pas la regle simple d'etre jouable, ca ne sera jamais un scenario joue, mais simplement une histoire.
j'ai souvent fait cette erreur moi-meme et certains de mes scenarios qui trainent au fond de mes armoires ne sont pas jouables, je le sais pour avoir essayer de les faire jouer: c'etait un echec. Et pourtant, apres leur avoir expliquer la trame et l'histoire du scenario, ils m'ont tous dit que c'etait un des meilleurs que j'ai jamais fait, et ils etaient sinceres qui plus est!
L'histoire etait excellente, plein d'intrigues et de rebonds mais ca n'etait pas jouable.
peut-etre que ca le serait avec d'autres joueurs mais je n'en suis pas vraiment convaincu.

a present, je design mes scenars pour mes joueurs et non plus pour moi. ils ont sans doute beaucoup perdus en complexite mais ils sont jouables et c'est tout ce que je leur demande, je n'ecris pas une histoire mais bien un scenar de JdR.
_________________
Ah, Sevarius et Kronar, mes stupides enfants. A quoi pensiez vous?
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Favouille
Lecteur


Inscrit le: 31 Mai 2003
Messages: 11

MessagePosté le: 14 Mai 2004 22:32    Sujet du message: Répondre en citant

Olivier Legrand a écrit:
(Un thread décidément très intéressant Sourire )



Mais revenons au sujet. Je ne vois vraiment pas les choses comme Favouille. Pour moi, je crois qu'une des choses qui a un peu "tué" le jdr français, dans les années 90, bien plus, finalement, que Magic, Games Workshop ou autres, c'était la multiplication de jeux et de suppléments écrits par des "professionnels de la profession" qui ne jouaient pratiquement plus ou plus du tout - et cela se ressentait franchement à la lecture de leurs oeuvres. Pour moi, il y a une grande différence entre écrire un jeu et écrire de la fiction : les compétences nécessaires sont différentes, ainsi que la finalité et la raison d'être du projet. Pour moi, ce n'est pas quand j'écris Imperium, Uchronia ou autre que j'ai l'impression d'être un conteur, mais bien quand je mène une partie de jdr (qu'il s'agisse d'un de mes jdr ou d'un autre). D'où, sans doute, mon besoin (et mon envie) de rester un MJ actif et créatif.


Tu sais, je pense que les deux sortes de jeu doivent coexister car ils se nourrissent les uns des autres. Car tu as raison sur le fait que certains jdr sont plus des expériences que des jeux prêts à jouer. Et trop d'expériences difficilement jouables n'est pas sain pour le milieu du jdr. D'un autre côté, les auteurs qui créent des jeux juste pour jouer ont parfois tendance à ne pas assez innover, à ne pas oser. Bref c'est en celà que les deux se complètent, les uns apportant la stabilité et l'expérience quand les autres apportent le grain de folie qui fait avancer les choses.
Bien sur tout n'est pas aussi tranché dans la réalité et les jeux que j'écris sont fait pour être joué (et je teste longuement pour celà, tout seul s'il le faut, je fais même lire mes jeux par des non rolistes pour être sur que c'est compréhensible et jouable) même si je ne le fait pas forcément moi même. De même les jeux fait par des gens qui jouent souvent ont souvent des concepts innovants. C'est plus dans la nuance que dans le noir/blanc.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Arc-en-Gel
Lecteur


Inscrit le: 30 Avr 2004
Messages: 83
Localisation: Davis, Californie

MessagePosté le: 14 Mai 2004 22:53    Sujet du message: Répondre en citant

c'est sans doute juste.
les jeux que j'ai cree ou les scenars et auquels je n'ai jamais pu vraiment joue ont apporte enormement au reste.
oui, j'imagine que c'est un peu comme ca que ca fonctionne...
_________________
Ah, Sevarius et Kronar, mes stupides enfants. A quoi pensiez vous?
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Justin Justis
Invité





MessagePosté le: 15 Mai 2004 9:26    Sujet du message: Répondre en citant

Nous avions une discussion avec Pyromago à ce sujet, hier. Il couche sur papier les mondes qu'il a en tête, mais, faute de réunions régulières des Peejees, nous ne pouvons pas les tester, les re-tester et les débugger avant de les lançer car c'est bien la folie créatrice qui le motive & l'attente de finaliser un produit est trop dure pour lui.
Pourquoi?

Parce qu'il (& moi aussi d'ailleurs) écrit à l'envie, le monde qu'il a en tête à un moment donné, Westhammer par exemple, est né d'un délire commun axé autour du dessin d'un orc shériff qu'il avait griffonné, ce jeu existait déjà avant Deadlands!!! Cool

Il se peut que beaucoup de JdRA sur la toile soit ce genre de produit, des coup de coeurs emflammés pour une oeuvre, une atmosphère mais qui pourrait être trés vite abandonné car son créateur a déjà l'esprit qui vogue vers d'autre contrées.
On a tous des "périodes" (conditionnées par nos lectures/ visionnages de films) : med-fan, sci-fi, post-apo... Bien que chacun ai des constantes (je suis par exemple un inconditionnel depuis toujours de post-apo).

L'écritur et le suivi d'un JdRA se ressent de tout celà...
Revenir en haut de page
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Jeux d'Ombres Index du Forum -> [JdRa] Création Toutes les heures sont au format GMT
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivante
Page 5 sur 7

 
Sauter vers:  
Vous pouvez poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com

Anti Bot Question MOD - phpBB MOD against Spam Bots
Inscriptions bloqués / messages: 427 / 47