Accueil du site > > Edito > Le JdRa est mort. Vive le JdRa !

Le JdRa est mort. Vive le JdRa !

mardi 4 novembre 2008, par Docteur B, Pitche

Nous annoncions sa mort dans l’édito du Jeux d’Ombres n°6 ! Triste prémonition et funeste présage, ponctués par une longue absence de Jeux d’Ombres, à laquelle nous avons mis fin en juillet dernier.
Cependant, durant cette longue traversée du désert, nos prolifiques auteurs n’ont pas chômé. Le JdRa n’est pas mort, il a évolué en se diffusant et se popularisant, en se faisant connaître et reconnaître. Le JdRa est donc toujours bien là.

Toutefois, tout a une fin. La CJDRA, convention entièrement dédiée aux JdRa a estimé son rôle rempli et a tiré sa révérence lors de sa dernière édition en avril 2007. Cette fin n’est pas le glas qui sonne, mais davantage l’aboutissement d’un pari réussi : faire connaître et apprécier les jeux de rôles amateurs.

Force est de le constater, nombre de JdRa ont pris et prennent encore la voie de l’édition, gage et synonyme de qualité et de créativité. Citons en vrac Crimes, Pavillon Noir, Exil, P’tites sorcières, Brain Soda, Palimpseste, Te deum pour un massacre, Nains & Jardins... la liste s’allonge sans cesse.
Prochainement d’autres verront sans doute le jour : Aventures dans le monde intérieur, Labyrinth, Elégie, MSB, etc. Sans compter l’apparition d’un nouvel éditeur, John Doe (dK, Final Frontier, Plagues, Sovok et pleins d’autres projets) conduit par les infatigables Le Grümph et Emmanuel Gharbi. Ils ont eux aussi donné sa chance à Patient 13.

Ce n’est pas fini du côté des bonnes nouvelles, un concours mensuel de création de JdRa-en-1-page sur le forum CASUS NO a remporté un franc succès, nous en reparlerons. La base de données du GROG accueille régulièrement de nouveaux JdRa. Le Royal Rumble II a connu un très bon taux de participation, la plupart des forums rôlistiques possèdent maintenant leur propre section « JdRa et création », l’Arche imaginaire se propose d’accueillir et d’héberger vos créations et commence à bien remplir ses cales, les Démiurges en herbe de ForgeSonges sont de plus en plus nombreux. Les conventions présentent généralement l’un ou l’autre JdRa à leur programme.

Hélas, ces derniers mois ont aussi résonné de sombres échos, et le cortège des mauvais nouvelles n’a peut-être pas cessé. De faibles signes de vie sont discernables du côté de Lupus Ideis, un éditeur associatif lyonnais (Soap, les Chroniques de Katura), idem chez Phénix Editions (Mousquetaires de l’Ombre, Elfirie dont on craint l’arrêt du suivi) ou Krysalid Editions (Brain Soda, Palimpseste dont les écrans de jeu ne verront sans doute jamais le jour), les productions de Indie RPG (des JdR en format pdf) se font plus rares. Enfin, Casus Belli défunt, une belle vitrine pour le JdRa s’en va, peut-être remplacée par JdR-Mag, Black Box ou Dragon Rouge. Le LAB vient de remettre ses deux numéros à disposition. J’en passe et des meilleures.

Jeux d’Ombres est donc de nouveau là. Tel un mort-vivant resurgissant sans cesse, Jeux d’Ombres vous propose un 7ième numéro empreint d’horreur et de frissons. C’est un numéro très spécial que nous vous invitons à savourer ! Car, comble de l’horreur, vous avez failli ne jamais le voir... Et qui sait, peut-être regretterez-vous éternellement de l’avoir lu.

Qu’il nous soit aussi permis de remercier Victorio pour tout ce qu’il a fait pour Jeux d’Ombres. Depuis sa création, il a été à ses côtés et même à ses commandes. Nous lui souhaitons bon vent quoi qu’il entreprenne. Bravo également à la toute nouvelle équipe rédactionnelle qui a permis à Jeux d’Ombres de sortir... de l’ombre après maints déboires et péripéties.

Nous jetterons un voile pudique sur les raisons qui nous ont poussés à publier le n°8 avant le n°7. Tournons-nous vers l’avenir, résolument. Deux grandes nouvelles. D’abord, Jeux d’Ombres vient de lancer son deuxième concours de scénarios. Ensuite, le n°9 est d’ores et déjà en préparation. Vous voulez en être ? C’est possible. Nous vous attendons. Un texte, une nouvelle, une aide de jeu, un scénario, un dessin, une photo, etc. Tout peut convenir. N’hésitez pas à contacter Jeux d’Ombres pour intégrer l’équipe rédactionnelle via jeuxdombres_AT_yahoogroupes.fr