Sombre light

lundi 27 février 2012, par Roméo Mike

Sombre light

Pénétrer directement au cœur de la peur ! C’est ce que vous propose, sans ambages, Sombre dans sa version light. Un manuel qui ne propose que le système de la future édition complète. Un système générique, nommé Corpse, totalement dédié aux différents genres de la peur. L’ensemble vous propose ainsi de revivre les sensations procurées par les slashers, l’horreur gothique, l’épouvante, le surnaturel… et par toutes ces œuvres centrées sur l’angoisse qui peuvent vous venir à l’esprit.

Un système horrifique, épuré, ciblé et d’inspiration cinématographique qui propose de jouer des personnes ordinaires dont la vie va bientôt totalement basculer, en bref d’authentiques victimes en puissance. Centrées autour du d20, de deux jauges principales (Corps et Esprit) et d’une liste d’une bonne vingtaine de personnalités auxquelles s’ajoutent des avantages & désavantages (les traits), les règles permettent de créer une très grande variété de protagonistes de l’horreur.

Un système épuré, certes, mais tout de même très complet et résolument tourné vers le cinéma d’horreur. Et comme on peut logiquement s’y attendre, assez poussé en ce qui concerne la gestion psychologique et psychosomatique des personnages. Un module déjà très évocateur concernant les personnalités est d’ailleurs proposé, destiné à être enrichi dans la version complète. L’action et notamment les combats bénéficient d’un traitement de choix afin de rendre au mieux ce côté imprévisible et chaotique, typique du genre : le fameux shaky cam.

Le manuel est agrémenté de notes d’auteur qui permettent de mieux comprendre les choix effectués, réunies à la fin du document sous la forme d’une foire aux questions bien pratique. En ce qui concerne la mise en page, on est dans l’absolue sobriété qui peut confiner à l’austérité mais le tout est surtout au service de l’efficacité. La fiche de personnage en atteste avec son système de rabat original et ergonomique. En évolution permanente, la future version complète étant d’ores et déjà dans les cartons, Sombre poursuit son développement sur la Toile.