Accueil du site > > Edito > L’illustration, parent pauvre du JdRa ?

L’illustration, parent pauvre du JdRa ?

jeudi 10 mars 2005, par Victorio (Date de rédaction antérieure : 10 mars 2005).

Comme vous le remarquerez certainement, Jeux d’Ombres accueille de nouveaux illustrateurs. En effet, notre iconographe tout fraîchement nommé a lancé une grande campagne de recrutement qui s’est avérée plus que payante. Il ne s’est d’ailleurs pas contenté de prospecter parmi les rôlistes, les illustrateurs viennent de tous les horizons. Ainsi, notre équipe d’illustrateurs comprend maintenant une douzaine de membres. Certains ne connaissant même pas le jeu de rôles mais convaincus par notre qualité, ils nous ont rejoints. J’espère que notre collaboration sera fructueuse pour nous tous.

Cette nouvelle est d’autant plus agréable que le monde du jeu de rôles amateur manque cruellement d’illustrateurs, encore plus de maquettistes mais c’est un autre sujet. L’illustrateur, quelle denrée rare. Chaque auteur de jeux de rôles aimera connaître un ou plusieurs illustrateurs, mais voilà, ceux-ci sont bien moins courant que les auteurs de jeu. Tout du moins dans le monde du jeu de rôles car finalement quand on parcourt les sites des illustrateurs amateur on s’aperçoit qu’il y en a beaucoup plus qu’on ne pourrait le croire. Alors doit-on oser faire le forcing ? Cela peut être payant, en effet, surtout si vous exposez votre projet à l’aide d’une présentation soignée, et pas seulement en deux lignes.

Ce manque est à tel point concret que les organisateurs de la CJDRA ont décidé, dans le cadre d’une louable initiative, de mettre en contact illustrateurs et auteurs lors de la 5ième édition de cette convention que nous ne saurions trop vous conseiller. Vous pourrez certainement y croiser certains membres de l’équipe de JdO. Pour ma part j’y serai, je vous dis donc à dans 3 mois sur le net et à la CJDRA.